Une initiative destinée à préserver 50 585 hectares des Prairies canadiennes grâce à la collaboration des éleveurs

Canards Illimités Canada, McDonald’s du Canada et Cargill soutiennent l’expansion des pâturages et des fourrages canadiens pour aider à lutter contre les chocs du changement climatique et à protéger la faune.

COMMUNIQUÉ – 25 mars 2021 – Les producteurs de bœufs et les éleveurs jouent un rôle important en offrant des produits alimentaires de qualité. Or, rares sont ceux qu’ils jouent aussi un rôle essentiel dans la protection du territoire, de l’eau et de la faune du Canada. Puisqu’il est urgent de relever des défis environnementaux sans précédent comme le changement climatique, Canards Illimités Canada a noué un partenariat avec McDonald’s du Canada et Cargill pour épauler les éleveurs dans le cadre de leurs travaux grâce à un Programme de fourrage de 5 millions de dollars CA. Ce programme vise à rétablir l’herbage et le pâturage de 50 585 terres agricoles d’ici 2025.

Pour répondre aux préoccupations climatiques grandissantes, on peut, en rétablissant la culture des graminées vivaces sur les terres agricoles annuelles moins productives, débarrasser l’atmosphère du dioxyde de carbone. Collectivement, l’impact de ce programme équivaut à enlever dans l’atmosphère 75 000 tonnes métriques de dioxyde de carbone — soit autant que les émissions des voitures particulières moyennes qui parcourent plus de 299 millions de kilomètres. La couverture de graminées vivaces offre aussi un habitat pour la faune des prairies.

« Dans les écosystèmes des pairies de l’Amérique du Nord, le bétail vient assurer la viabilité des pâturages, a déclaré Karla Guyn, chef de la direction de CIC. Le bétail engraisse le sol et permet de préserver la biodiversité des végétaux grâce au pâturage, en maîtrisant les herbes envahissantes et en permettant aux autres espèces de prospérer.

« Depuis des décennies, nous travaillons avec les producteurs de bétail et les éleveurs canadiens pour préserver l’habitat naturel de leur terre, a précisé Mme Guyn. Cette initiative mise sur leur intendance environnementale de longue date, tout en offrant des occasions d’appuyer leurs opérations. Nous sommes reconnaissants de compter sur des partenaires aussi solides que Cargill et McDonald’s, qui sont conscients de l’importance des habitats naturels dans le cadre de l’agriculture durable. »

Les pâturages font partie des écosystèmes les plus productifs et divers dans le monde; or, ces habitats et les espèces qu’ils soutiennent continuent de disparaître à des rythmes alarmants. Les Prairies du Canada comprennent des milieux humides, des lacs, des cours d’eau et des vallées qui assurent l’habitat de plus de 60 espèces fauniques en péril. Ce projet permet d’agrandir la superficie de l’habitat et d’améliorer la qualité de l’eau, puisque les prairies filtrent naturellement les nutriments nocifs pour éviter qu’ils se déversent dans les plans d’eau.

Grâce à l’aide apportée par McDonald’s et Cargill, CIC peut offrir aux agriculteurs et aux éleveurs des programmes d’encouragement grâce à des semences à rabais et à une aide technique, pour les aider à établir le fourrage sur leur domaine. En contrepartie, ceux qui participent à ce programme s’engagent à maintenir le fourrage pendant 10 ans.

« Nous pourrons ainsi compter sur un territoire sain et productif, dans lequel les éleveurs pourront faire paître leurs troupeaux ou pourront récolter le foin et dans lequel la diversité de la faune pourra prospérer », a fait savoir Mme Guyn.

McDonald’s et Cargill sont des chefs de file du marché du bœuf canadien. Ils misent tous deux sur la durabilité pour exercer leurs activités, en étant conscients du rôle qu’ils jouent dans la promotion de la production alimentaire responsable. Ces entreprises investissent 1,25 million de dollars CA dans le Programme de fourrage sur les cinq prochaines années, et CIC ajoute à cette somme 3,75 millions de dollars CA grâce à des programmes complémentaires.

« Cette initiative est un exemple des moyens grâce auxquels McDonald’s participe à notre engagement de lutte contre les effets du changement climatique mondial en appuyant les producteurs de bœufs et les éleveurs dans les efforts qu’ils consacrent à mettre en œuvre des pratiques qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre », a pour sa part déclaré Nicole Zeni, directrice principale de la chaîne d’approvisionnement de McDonald’s du Canada. « Ici au Canada, nous continuons de collaborer avec nos partenaires, en travaillant de concert pour créer le changement et produire des résultats positifs à l’intention des agriculteurs, des éleveurs, des collectivités et de toute la planète. »

Cette collaboration vient aussi étayer l’initiative BeefUp Sustainability, qui vise à réduire de 30 % d’ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre dans toute la chaîne nord-américaine d’approvisionnement en bœufs de l’entreprise. Cargill a lancé plusieurs initiatives et trois autres programmes pour permettre d’atteindre cet objectif.

« Chez Cargill, nous sommes parfaitement en mesure de promouvoir la production durable du bœuf partout en Amérique du Nord. Grâce à ce projet, nous unissons nos efforts à ceux des éleveurs canadiens pour montrer que le bétail est une force vive dans la préservation de l’écosystème essentiel des sols, des prairies et des habitats fauniques, a affirmé Heather Tansey, chef de la durabilité pour les activités mondiales de Cargill consacrées aux protéines, ainsi qu’à la nutrition et à la santé des animaux. En travaillant de concert, nous pouvons multiplier les solutions réalistes pour relever les défis de la durabilité et nourrir le monde. »

Source : https://news.mcdonalds.ca/fr/communiques-de-presse/une-initiative-destinee-preserver-50-585-hectares-des-prairies-canadiennes