Un projet pilote vise à démontrer le pouvoir de stockage de carbone des prairies

Un nouveau projet pilote a été lancé pour aider à conserver les prairies indigènes, l’un des écosystèmes les plus menacés au Canada, qui demeure sous la pression du développement.

Le projet «Conserver les prairies canadiennes à l’aide des marchés de compensation de carbone» est un projet pilote de deux ans qui permettra aux propriétaires fonciers et aux éleveurs de générer des compensations de carbone pour le carbone stocké dans les prairies conservées au Canada.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Canadian Forage and Grassland Association – Publié le 16 mars 2021
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Le projet pilote permettra aux propriétaires fonciers admissibles qui signent un accord de conservation des terres qui protège les prairies de générer des revenus supplémentaires grâce à des compensations de carbone. Les prairies sont une occasion résiliente et souvent négligée de séquestration du carbone, mais elles pourraient jouer un rôle essentiel au Canada.

Le financement de ce projet a été fourni par le biais du programme AgriAssurance dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture, une initiative fédérale-provinciale-territoriale, avec un financement de l’industrie de Shell Canada. Le projet est dirigé par la Canadian Forage and Grassland Association et soutenu par un groupe diversifié de partenaires qui apportent des connaissances importantes et des ressources en nature.

Le projet pilote vise à tester et à affiner une méthodologie ou un protocole de compensation carbone pour évaluer sa faisabilité et mieux comprendre les défis et les opportunités associés à un programme de conversion évitée des prairies.

Des protocoles de compensation des émissions de carbone existent déjà dans certaines juridictions pour reconnaître les avantages climatiques associés au fait d’éviter le travail du sol ou de modifier l’alimentation du bétail pour réduire les émissions de GES produites par la digestion. Ce projet s’appuiera sur le Climate Action Reserve’s Avoided Conversion of Grasslands protocol for Canada.

«Ce nouveau protocole reconnaît les contributions importantes apportées par la communauté des éleveurs lorsqu’ils choisissent de conserver les prairies à risque de conversion en production végétale ou à d’autres formes de développement qui perturbent considérablement le sol», a déclaré Cedric MacLeod, directeur exécutif, Canadian Forage and Grassland Association . Bien qu’elle n’en soit qu’à ses débuts, l’initiative pourrait jouer un rôle important dans la protection des prairies au Canada en indemnisant les propriétaires fonciers pour une intendance responsable des terres.

Le projet pilote aidera à identifier les conditions d’admissibilité, les propositions de valeur et les modèles d’accords de conservation des terres pour les propriétaires fonciers. Des outils de télédétection moins coûteux seront testés pour rationaliser les exigences en matière de surveillance et de vérification.

Le groupe de projet complet soutenant le projet pilote comprend l’Alberta Beef Producers Association, la Canadian Forage and Grassland Association, Radicle Balance, Ducks Unlimited Canada, Legacy Land Trust Society, Nature Conservancy of Canada, Shell Canada, Southern Alberta Land Trust Society, Saskatchewan Stock Growers Association, Brightspot Climate, Climate Action Reserve, Regrow et Viresco Solutions Inc.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/news/pilot-project-aims-to-demonstrate-grasslands-carbon-storing-power/