Non, le président Biden ne veut pas réduire la consommation de viande

Le secrétaire de l’USDA, Tom Vilsack, a catégoriquement nié que le président Joe Biden s’efforce de réduire la consommation de viande pour atteindre les réductions proposées de 50 à 52% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. «Il n’y a aucun effort conçu pour limiter la consommation de bœuf provenant de la Maison Blanche du président Biden ou de l’USDA», a déclaré M. Vilsack aux membres des North American Agricultural Journalists.

Tiré de agweb.com – par Jim Wiesemeyer – Publié le 27 avril 2021
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Parfois, dans le monde politique, les jeux se jouent», a-t-il déclaré. «Les problèmes sont injectés dans la conversation en sachant très bien qu’il n’y a pas de base factuelle pour le problème, mais aussi en sachant que quelqu’un va le prendre et poser des questions à ce sujet et, tout d’un coup, cela devient un problème.»

Les propositions de Biden n’incluaient aucun objectif pour l’agriculture ou tout autre secteur. Mais un article du journal conservateur Daily Mail, un site d’information britannique, suggérait que pour atteindre cet objectif, les Américains réduiraient considérablement leur consommation de viande d’environ 90%, soit un maigre quatre livres par an. «Je suis à peu près sûr que j’ai mangé 4 livres de viande rouge hier. Cela va être un NON difficile de ma part», a plaisanté Donald Trump Jr. sur Twitter. L’histoire du Daily Mail a été rapidement reprise par les personnalités de Fox News. Larry Kudlow, conseiller économique de l’ancien président Donald Trump, a déclaré sur Fox Business que les Américains pourraient devoir remplacer la viande par des légumes grillés.

Tom Vilsack a déclaré que l’administration Biden n’avait pas de document politique sur la question de la viande. Il a déclaré que s’il existe des mouvements dans le monde pour réduire la consommation de viande pour des raisons de santé et d’environnement, ils ne sont pas encouragés par le gouvernement. «Il y a d’autres efforts sur votre chemin à l’échelle internationale, bien sûr, mais pas en ce moment par l’administration, et pas certainement à l’USDA», a noté M. Vilsack.

Source : https://www.agweb.com/news/livestock/beef/vilsack-goes-offense-re-errant-meat-consumption-reports reports