Les robots chirurgicaux peuvent avoir une application dans l’industrie de la transformation de la viande rouge

Les scientifiques travaillent à l’élaboration de principes robotiques qui pourraient aider le secteur de la transformation de la viande à renforcer sa compétitivité mondiale — avec l’aide d’une recrue improbable.

Tiré de beefcentral.com –  Publié le 25 novembre 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Originaire de Bath au Royaume-Uni, le professeur Peter Brett a eu une carrière prestigieuse au cours des 30 dernières années en robotique chirurgicale et a fait partie de l’équipe qui a développé une robotique capable de placer automatiquement un implant cochléaire dans l’oreille interne.

«C’était le premier robot chirurgical de ce type, interagissant avec les tissus humains de manière à minimiser les perturbations au sein de l’organe auditif», a déclaré le professeur Brett.

«Pendant longtemps dans le domaine médical, nous nous sommes concentrés sur l’utilisation de robots interactifs dans des tissus non rigides. Désormais, l’accent est mis sur le traitement de l’environnement naturel et des milieux de manière plus approfondie en développant une robotique capable de répondre aux types normaux d’incohérences attendues», a-t-il déclaré.

En tant que milieu naturel avec des incohérences élevées, la viande rouge est un agent idéal pour le professeur Brett auquel appliquer ses connaissances.

Lorsque le Center for Agricultural Engineering de l’Université du Queensland, en Australie du sud a annoncé la nomination d’un chercheur pour diriger la recherche en robotique pour les milieux et environnements naturels, le professeur Brett a déclaré qu’il pouvait voir un réel potentiel pour utiliser ses compétences dans ce qui était un «nouveau domaine».

Le professeur Brett a déclaré que des techniques similaires étaient utilisées pour couper les tissus en chirurgie, qui devaient être utilisées lors de la production de produits à base de viande par désossage, coupe et parage.

«Il s’agit essentiellement de contrôler la pénétration, de trouver la bonne interface tissulaire à suivre automatiquement et d’obtenir les bons résultats à chaque fois», dit-il.

«Pour le secteur australien de la transformation de la viande, nous souhaitons répondre aux exigences des producteurs de viande, car il existe des normes attendues par leurs clients qui ont une idée très claire de la« bonne »forme d’un morceau de viande.»

«Couper et trancher pour répondre aux attentes des clients — par exemple, séparer les tissus de grande valeur, séparer les muscles des os ou garantir les marges de graisse requises sur les tissus musculaires — sont des exigences habiles, en particulier sous pression pour maximiser le rendement et minimiser le temps de traitement», a-t-il explqué.

«Des humains habiles peuvent atteindre des performances formidables, mais ces compétences australiennes sont rares, l’industrie de la transformation dépendant très largement des recrues étrangères. L’automatisation et la robotique avancée orienteront les emplois vers des types croissants de compétences professionnelles favorisées par la population australienne, maintiendront des normes de qualité élevées et augmenteront l’avantage concurrentiel de notre viande australienne de qualité — sur les marchés nationaux et d’exportation.

En collaboration avec des groupes de recherche et de développement de l’industrie et des entreprises de transformation de la viande, le Center for Agricultural Engineering de l’USQ mène des études de faisabilité allant jusqu’à des tests de laboratoire robotique avancés.

«Le Centre entretient déjà d’excellentes relations de travail avec ce secteur de l’industrie avec un emplacement central pour une grande partie des transformateurs et producteurs de bœuf du pays», a déclaré le professeur Brett.

«Nous sommes ravis de nous impliquer activement à tous les niveaux de la chaîne de production de viande rouge et de faire avancer de nouvelles idées susceptibles de profiter aux industries locales travaillant à l’échelle mondiale», a-t-il conclu.

Source : https://www.beefcentral.com/news/surgical-robots-may-have-application-in-red-meat-processing-industry/