Les provinces n’ont pas de plans clairs pour vacciner les travailleurs des usines de viande

Alors que les Canadiens se préparent à une pénurie de vaccins COVID-19, on ne sait toujours pas quand les travailleurs étrangers temporaires — dont des milliers sont employés dans des usines d’emballage de viande — le recevront.

Tiré de Western Producer – Publié le 15 janvier 2021
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Le 15 janvier, la ministre canadienne responsable de l’approvisionnement en vaccins, Anita Anand, a déclaré que l’approvisionnement du pays en vaccin contre le coronavirus Pfizer accusait un retard parce que la société prenait le temps d’augmenter sa capacité de production.

«Ce travail d’expansion signifie que Pfizer réduit temporairement les livraisons à tous les pays recevant des vaccins fabriqués dans ses installations européennes, y compris le Canada», a déclaré Mme Anand.

On ne s’attend pas à ce que ce retard ait une incidence sur le calendrier de vaccination à long terme du Canada, qui vise à ce que tous ceux qui souhaitent se faire vacciner d’ici septembre. Un peu moins de 400 000 doses ont été reçues au Canada jusqu’à présent.

Près de deux millions de doses supplémentaires devaient initialement arriver en février, mais ce n’est plus garanti.

Les provinces sont responsables de la mise en œuvre des vaccins à leur propre discrétion, selon les lignes directrices fournies par le gouvernement fédéral.

Selon ces directives, les personnes qui présentent un risque élevé de mourir du virus ou qui sont «les plus susceptibles de transmettre la COVID-19 à des personnes à haut risque de maladie grave et de décès à cause de la COVID-19 et les travailleurs essentiels au maintien de la réponse à l’épidémie doit être prioritaire».

À ce jour, rien n’indique que des travailleurs étrangers temporaires ou des personnes employées dans des installations d’emballage de viande aient reçu le vaccin n’importe où au Canada.

Il semble également y avoir peu de plans en place de la part des gouvernements pour s’assurer qu’ils reçoivent le vaccin.

Des centaines d’employés dans des usines de conditionnement de viande et des travailleurs étrangers temporaires ont été testés positifs pour le COVID-19, provoquant des fermetures temporaires dans certaines installations.

Le Manitoba et l’Alberta n’ont pas répondu aux questions concernant leurs plans de fournir des vaccins aux travailleurs étrangers temporaires; mais avec des approvisionnements limités, les provinces se concentrent sur la vaccination des agents de santé.

Les détails sur ce à quoi ressemblera la deuxième phase du plan de déploiement des vaccins de cette province ne sont pas disponibles.

Le gouvernement de la Saskatchewan a déclaré dans un communiqué qu’il utilise les recommandations fédérales pour déterminer qui a la priorité pour un vaccin, mais n’a proposé aucun plan précis sur la façon dont les travailleurs étrangers temporaires seraient vaccinés.

L’ordre des groupes prioritaires proposé par le Québec pour un vaccin énumère 10 étapes, mais aucune ne parle spécifiquement des travailleurs étrangers temporaires. Les trois premières phases de la province se concentrent sur les personnes vulnérables dans les foyers de soins de longue durée et les travailleurs de la santé.

La province prévoit ensuite de vacciner les personnes vivant dans des communautés isolées, les personnes âgées et les jeunes adultes atteints de maladies chroniques avant de vacciner le reste de la population.

La Colombie-Britannique a des détails sur ses deux premières phases du déploiement du vaccin, mais aucune ne précise quand les travailleurs étrangers temporaires recevront leurs doses. La deuxième phase de la province, qui comprend des vaccins pour les sans-abri ou dans un établissement correctionnel, devrait se dérouler de février à mars.

L’Ontario a trois phases pour le déploiement de son vaccin. La deuxième phase donnera des vaccins aux travailleurs essentiels de première ligne, y compris ceux de l’industrie de la transformation des aliments. On s’attend à ce que les personnes de cette catégorie participent à une livraison massive de vaccins de mars à juillet.

Vers la fin de 2020, le Conseil des viandes du Canada a déclaré que les travailleurs de la viande essentiels doivent être une priorité pour recevoir le vaccin.

«Nous exhortons le gouvernement à donner la priorité à la vaccination contre le COVID-19 pour ceux qui travaillent dans l’industrie de la viande, après les premiers intervenants, les travailleurs de la santé, ceux des établissements de soins de longue durée et d’autres travailleurs de première ligne», a déclaré Chris White, président du CMC. dit dans un communiqué.

CMC a été rejoint par 13 autres associations soutenant que les travailleurs de l’agroalimentaire sont une priorité pour se faire vacciner.

United Food and Commercial Workers, qui représente des milliers de travailleurs de première ligne, a exprimé un sentiment similaire.

Le groupe a déclaré en décembre qu’après les employés des soins de santé, «les travailleurs des secteurs de la vente au détail et de la fabrication de produits alimentaires, de la transformation de la viande, des soins de longue durée et des soins à domicile et de la sécurité devraient être considérés comme des bénéficiaires prioritaires dans le cadre du déploiement du vaccin COVID-19 au Canada.

Aux États-Unis, les travailleurs de l’emballage de la viande et de la transformation de la volaille devraient être les prochains sur la liste des vaccins, selon les directives du comité consultatif des Centers for Disease Control des États-Unis.

Ces recommandations diffèrent de celles du Canada en ce sens qu’elles placent les travailleurs du conditionnement de la viande avant certaines personnes âgées et les jeunes Américains souffrant de problèmes de santé qui font d’eux un risque élevé d’infection.

Mais comme le Canada, le gouvernement fédéral ne fournit que des lignes directrices et les États américains établiront leurs propres plans de priorisation.

Source : https://www.producer.com/livestock/provinces-have-no-clear-plans-to-vaccinate-meat-plant-workers/