Le nouveau transformateur de bœuf de l’Ontario TruHarvest Meats acceptera bientôt le bétail

TruHarvest Meats utilisera le site de l’ancienne société Ryding Regency à Toronto. La licence de Ryding Regency a été suspendue par l’Agence canadienne d’inspection des aliments en raison de problèmes de contamination par E. coli en septembre 2019.

Les propriétaires, la famille Burgin prévoit de commencer prochainement la transformation du bétail chez TruHarvest Meats dès le 1er mars, dans le but de récolter à terme 1 600 têtes de bétail par semaine.

Tiré de farmtario.com – par Diana Martin – Publié le 12 février 2021
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Pourquoi c’est important: Le secteur du bœuf de l’Ontario est chroniquement à court de capacité de transformation, surtout depuis la perte de la capacité de transformation de Ryding Regency.

Eugene Burgin et sa famille dirigent Eusi Farms, une exploitation bovine, de sorte que l’installation appartiendra aux producteurs.

Il sera inspecté par le gouvernement fédéral et a été approuvé par l’ACIA.

«TruHarvest Meats s’est engagé à aider à sécuriser l’approvisionnement alimentaire de l’Ontario et à soutenir les agriculteurs locaux», a déclaré la société dans un communiqué.

L’entreprise prévoit employer environ 220 personnes et sera l’une des plus grandes installations de «véritable récolte rituelle» au Canada, capable de produire du bœuf et du veau casher et halal.

L’entreprise se concentrera initialement sur la distribution dans le centre du Canada, mais prévoit de s’étendre sur des marchés spécialisés par l’exportation.

Tony Chaffe, directeur de l’approvisionnement en bétail de Tru Harvest Meats, a déclaré que la fermeture de Ryding Regency a frappé durement les producteurs de l’Ontario, mais il est optimiste que l’industrie soutiendra Tru Harvest Meats.

«Je suis optimiste de mon côté. Il n’y a pas un seul producteur en Ontario qui n’a pas été payé (lorsque Ryding Regency a été fermé) », a-t-il déclaré. «Je pense donc que tout le monde devrait être sûr de revenir vers nous.» 

M. Chaffe a déclaré que Eugene Burgin est un producteur de bœuf à volume élevé, ce qui devrait ajouter un niveau de connaissance des producteurs dont l’industrie a, dans l’ensemble, fait défaut.

«Il le fait, pas seulement pour lui-même, il le fait pour que l’industrie essaie de l’améliorer», a déclaré Tony Chaffe.  

Eugene Burgin n’est pas étranger au travail acharné et à la prise de risques. Il a immigré de Suisse il y a près de trois décennies. Il a lancé Eusi Farms Ltd, maintenant l’une des principales exploitations de viande bovine en Ontario. 

«Notre engagement en tant qu’opération appartenant aux producteurs est de soutenir l’industrie du bœuf de l’Ontario», a-t-il déclaré dans le communiqué. «La famille Burgin et l’équipe de direction de TruHarvest Meats sont fières et ravies de lancer une entreprise aussi importante et vitale à un moment aussi remarquable.

À cette fin, Eugene Burgin a déclaré qu’il était engagé dans des programmes locaux, tels que Ontario Corn Fed Beef, et offrait des programmes à valeur ajoutée, sans hormones ajoutées et sans bovins sans antibiotiques. 

M. Chaffe dit que Tru Harvest Meats offrira des prix compétitifs et suivra un style d’approvisionnement similaire à Ryding Regency, en contactant les producteurs et vice-versa. 

Tony Chaffe a répondu à plusieurs demandes de renseignements depuis son message sur Twitter indiquant que l’installation sera opérationnelle en mars, ajoutant que des visites de fermes se préparent et que d’anciens clients appellent.

«Notre engagement en tant qu’entreprise appartenant aux producteurs est de soutenir l’industrie du bœuf de l’Ontario.»

Source : https://farmtario.com/livestock/new-ontario-beef-processor-to-accept-cattle-soon/