JBS s’engage à zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2040

JBS SA, le plus grand conditionneur de viande au monde, s’est engagé à réduire à zéro le solde de ses émissions mondiales de gaz à effet de serre d’ici 2040, a déclaré la société mardi, au milieu des critiques de son rôle dans l’industrie bovine brésilienne, qui est à l’origine de la destruction de la forêt tropicale.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Ana Mano, Nayara Figueiredo – Publié le 23 mars 2021
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Nous savons qu’il est très difficile d’y parvenir», a déclaré le PDG Gilberto Tomazoni dans une interview. «Cela mettra toute l’entreprise au défi.»

JBS a déclaré en 2019 que ses propres opérations produisent environ 4,6 millions de tonnes d’émissions de carbone provenant d’installations industrielles et 1,6 million de tonnes d’énergie.

Mais environ 90% des émissions globales de JBS proviennent de sa chaîne d’approvisionnement, a déclaré M. Tomazoni, sans donner de chiffre précis. Il a déclaré que l’élevage traditionnel du bétail émettait 40 à 45 tonnes d’équivalent carbone par tonne de viande produite.

Le Brésil abrite l’un des plus grands troupeaux commerciaux du monde, et les nouveaux élevages de bétail sont l’un des principaux moteurs de la déforestation dans la forêt amazonienne, un rempart essentiel contre un changement climatique catastrophique.

Le méthane, sous-produit naturel de la digestion chez les vaches et autres ruminants, est également une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre. Environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre de la production agricole, à l’exclusion du changement d’affectation des terres, provient du méthane rejeté par les vaches, selon le World Resources Institute, basé à Washington.

L’objectif 2040 annoncé par JBS s’inscrit dans un contexte de réaction croissante des consommateurs et des investisseurs qui menacent de boycotter ou de se désengager des entreprises contribuant à la déforestation au Brésil.

Dans le cadre de son plan, JBS s’est engagé à investir 1 milliard de dollars américains au cours de la prochaine décennie dans des innovations visant à réduire les émissions de carbone dans ses opérations mondiales. L’engagement implique également un engagement à payer pour les initiatives de reboisement et de restauration des forêts.

La société a également promis d’arrêter de transformer le bétail provenant de zones illégalement déboisées en Amazonie d’ici 2025 et dans d’autres biomes brésiliens d’ici 2030. Ces objectifs reflètent également le moment où JBS sera en mesure de suivre à la fois ses fournisseurs directs et leurs fournisseurs.

À long terme, JBS a déclaré que l’adoption de l’élevage intensif de bétail remplacera les vastes ranchs qui dominent désormais l’approche actuelle du Brésil, contribuant à réduire les émissions.

JBS a également déclaré qu’elle utilisera 100% d’énergie renouvelable dans le monde d’ici 2040, tandis que la rémunération variable des dirigeants sera mesurée par rapport à la réalisation des objectifs environnementaux.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/jbs-pledges-net-zero-greenhouse-emissions-by-2040