Ferme D’Anjou et fils inc.

//  29 janvier 2016  //  Portraits, SPEQ  //  Commentaires fermés

Ferme_DAnjou_1

Guy D’Anjou a débuté sa carrière comme employé à la coopérative agricole de Saint-Agapit. Il a ensuite suivi les traces de son propre père, Gérard, et est devenu à son tour, commerçant d’animaux.Ferme_DAnjou_2Gérard D’Anjou et sa femme

Pendant près de 20 ans, avec l’aide de son épouse, Francine, il s’est monté une clientèle et une excellente réputation. Parallèlement à son commerce, il était acheteur pour Levinoff pendant 20 ans. Ferme_DAnjou_2_2Francine et Guy D’Anjou

 À partir de 1975, sa famille s’agrandit alors que 4 garçons s’y ajoutent, Jean-François, Christian, Pierre-Luc et le p’tit dernier Guillaume.

 

 

 

 

Ferme_DAnjou_4

Ferme_DAnjou_5

Au début des années 80, pour faire son commerce de bétail, il achète une ancienne ferme laitière de 100 arpents. Ce premier investissement est le départ d’une grande entreprise.Ferme_DAnjou_6

En 1992, Guy D’Anjou inc. achète une terre, au 389 route 116 ouest, à St-Agapit qui comprenait alors 3 bâtiments, une maison, un hangar et une ancienne étable à vache. En, 1996, un premier parc d’engraissement de semi-finition est construit, avec une capacité de 300 têtes. Guy fait le commerce du bétail et son fils, Jean-François, s’occupe de la ferme.

Ferme_DAnjou_7C’est en 1998 que la ferme D’Anjou et fils fut officiellement fondée. Elle sera dirigée par Guy et son fils ainé Jean-François. En 2000, ils sont devenus producteurs de bouvillons de finition. Des bâtiments se sont rajoutés pour atteindre, présentement, une capacité de 1 700 têtes.

Ferme_DAnjou_8

La ferme détient 1200 acres en culture mais, en 2007, ils ont fait le choix de vendre la machinerie et de louer leurs terres à la Ferme Champs Fleuri, qui devient un de leurs fournisseurs. Ils pouvaient alors se concentrer sur la production animale en achetant tous leurs intrants. En plus, l’entreprise D’Anjou et fils inc. détient 800 têtes de bouvillons engraissés à forfait à l’extérieur de la ferme, ce qui lui donne un inventaire total de 2 500 têtes et une production annuelle de 3500 têtes.

Ferme_DAnjou_11

Tout en continuant ses activités de commerçant d’animaux et d’engraissement, Guy fait face à un problème de plus en plus courant : le manque de transport pour bétail. Il décide donc, en 2006, de créer une compagnie de transport, Transport Guy D’Anjou et fils Inc, et c’est son deuxième fils, Christian, qui la gère. L’entreprise compte maintenant 12 camions et 16 remorques et fait le transport de bétail pour plusieurs producteurs du Québec vers l’Ontario et les États-Unis.

Ferme_DAnjou_13_8

En 2008, Guy fait l’acquisition d’un restaurant au village de St-Agapit. Il le démolit et rebâtit à neuf. La famille cuisine l’idée de vendre leur bœuf. Ils avaient depuis longtemps un intérêt pour la restauration et choisissent une combinaison gagnante. D’un côté, vous trouvez la boucherie Les Viandes de Chez Nous; de l’autre côté, un steak house qu’ils appellent Angus Zone. La viande vient majoritairement du Québec, du Angus AAA, vieillie 45 jours. Guillaume est finalement celui pour qui la passion de ce domaine le motive et prend en charge la réussite de ce commerce.

 

Les D’Anjou ont aussi une autre passion, les chevaux et les rodéos. Depuis 14 ans, ils font partie des organisateurs du Rodéo de St-Agapit de l’association des cowboys de l’est du Canada. Christian et Pierre-Luc participent aux différents rodéos dans les catégories prise du veau au lasso et terrassement du bouvillon.

Ferme_DAnjou_21Pierre-Luc, le plus passionné des chevaux, devient forgeron. Il exerce ce métier pendant 12 ans. Suite à un pari avec son père, ayant terminé dans les 10 premiers au rodéo de St-Tite, i.e 5e, en 2004, une écurie de 27 box est construite sur une de leurs terres, l’écurie Double D Ranch.

Mais tranquillement, il s’intègre aux travaux de l’entreprise familiale et remplace maintenant son père dans le commerce du bétail.

Depuis environ 15 ans, toutes ces activités ont été soutenues par le travail exceptionnel et professionnel de leur adjointe administrative, Marie-Hélène Aubin.

Ferme_DAnjou_25

La famille D’Anjou a su tirer profit des forces de chacun des membres de la famille et de plus de 75 employés. Elle est un exemple de la qualité, d’excellence et d’entrepreneuriat qui correspond sans nul doute à la fierté québécoise.

 

 

 

Et qui sait ce que leur réserve l’avenir… voici les petits-enfants de Guy D’Anjou!

 

 

Ferme_DAnjou_32

Comments are closed.