Usine Cargill de Calgary : le syndicat demande une fermeture de 2 semaines

//  13 avril 2020  //  Santé Humaine et Sécurité Alimentaire  //  Commentaires fermés

14avril2020-13

Le syndicat représentant certains travailleurs d’une usine d’emballage de viande au sud de Calgary demande la fermeture de l’installation pendant deux semaines par crainte de COVID-19.

L’usine de Cargill à High River — à environ 60 kilomètres au sud de Calgary — compte environ 2 000 travailleurs, et le syndicat a déclaré qu’elle pourrait être durement touchée par la maladie, compte tenu des projections provinciales sur la propagation du virus.

Tiré de CBC News – par David Bell – Publié le 12 avril 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

La semaine dernière, le premier ministre Jason Kenney a déclaré que la modélisation provinciale montrait qu’environ un Albertain sur six pouvait contracter le nouveau coronavirus. Le syndicat a noté qu’un sur six des 2000 employés de l’usine équivaut à 333 personnes.

Dérangé, troublé

Le président de la section locale 401 du Syndicat des travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce du Canada, Thomas Hesse, a écrit dimanche à la direction de l’usine au sujet de la situation.

«Notre syndicat est très gêné et profondément troublé par votre lieu de travail en Alberta», a déclaré Thomas Hesse dans la lettre, obtenue par CBC News.

«Il n’y a aucune raison de croire que des centaines de personnes dans votre environnement de travail ne seront pas bientôt porteuses du virus.»

La nature du travail, a déclaré Thomas Hesse, est l’opposé de la distanciation sociale. Il a appelé à la fermeture de l’usine tout en maintenant une rémunération complète des employés et à une réunion avec les parties prenantes.

«Malheureusement, l’employeur ne fait tout simplement pas assez pour protéger ses employés dans cet environnement», a déclaré M. Hesse dans la lettre. «Vous devez en faire plus.

La direction de Cargill n’a pas répondu à une demande de commentaires envoyée dimanche matin.

AHS surveille

Les services de santé de l’Alberta ont refusé une entrevue, mais dans un communiqué, les autorités sanitaires surveillent la situation et sont présentes à l’usine.

«Les inspecteurs ont fourni à la société des informations sur la désinfection et les protocoles du personnel nécessaires pour garantir la sécurité pendant la pandémie de COVID-19», a déclaré le porte-parole Bruce Conway à CBC News dans un communiqué par courrier électronique.

«Il n’y a aucun problème en matière de sécurité sanitaire des aliments sur le site. COVID-19 n’est pas une maladie d’origine alimentaire. Ces mesures renforcées contribueront à garantir la sécurité du personnel et des produits.»

Bruce Conway a refusé de fournir des numéros de cas spécifiques à Cargill lorsqu’on lui a demandé.

Source : https://www-cbc-ca.cdn.ampproject.org/c/s/www.cbc.ca/amp/1.5530836

Comments are closed.