USA : les syndicats demandent une protection accrue pour les employés des usines d’emballage

//  29 avril 2020  //  Dossiers, Santé Humaine et Sécurité Alimentaire  //  Commentaires fermés

5mai2020-3

L’Union internationale des travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation (TUAC) a envoyé cette semaine des lettres à l’USDA et au vice-président Pence demandant des mesures pour protéger les employés des usines d’emballage du COVID-19 et protéger la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Tiré de drovers.com – par Katie James – Publié le 24 avril 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Les dirigeants élus des États-Unis, qu’ils soient ou non locaux, étatiques ou fédéraux, doivent s’en rendre compte: l’approvisionnement alimentaire américain dépend de ces travailleurs. Il nourrit l’Amérique. Et bien que ce syndicat et certains de nos employeurs aient apporté des changements, très honnêtement, nous ne voyons pas l’étendue des changements nécessaires pour protéger ces travailleurs et notre approvisionnement alimentaire à mesure que nous progressons», a déclaré Marc Perrone, président international des TUAC , lors d’une conférence téléphonique.

Le syndicat appelle à une série de cinq mesures de sécurité destinées à l’industrie de l’emballage de viande, notamment:

1. augmentation des tests des travailleurs,

2. accès prioritaire aux EPI,

3. arrêt des dérogations de vitesse de ligne

4. rendre obligatoire l’éloignement social, et

5. isoler les travailleurs présentant des symptômes ou des tests positifs pour COVID-19.

Le syndicat a également publié de nouvelles statistiques sur l’impact de COVID-19 sur ses membres. Selon les estimations des TUAC, 10 travailleurs de la transformation des viandes et trois travailleurs de la transformation des aliments sont morts et estime qu’au moins 5 000 travailleurs de la transformation des viandes et 1 500 travailleurs de la transformation des aliments ont été directement touchés par le virus, a déclaré Marc Perrone. L’estimation des travailleurs touchés comprend ceux qui ont été testés positifs pour COVID-19, ont manqué de travail en raison de l’auto-quarantaine, attendent les résultats des tests ou ont été hospitalisés et / ou sont symptomatiques.

«À moins que des changements immédiats ne soient apportés, les travailleurs américains de la transformation des aliments et des emballages de viande sont en danger. Et l’approvisionnement alimentaire de l’Amérique l’est aussi», a déclaré M. Perrone.

Les TUAC ont déclaré que 13 usines d’emballage ont fermé à un moment donné au cours des deux derniers mois, touchant 24 500 travailleurs et entraînant une réduction de 25% de la capacité d’abattage de porc et une réduction de 10% de la capacité d’abattage de bœuf.

«Partout au pays, nous constatons l’impact lorsque le gouvernement ne prend pas de mesures pour protéger ces travailleurs essentiels. Il doit à la fois fournir des équipements de test et de protection et publier des directives de sécurité claires et directes que les entreprises peuvent et doivent appliquer. Il ne s’agit pas seulement de savoir si nous aurons suffisamment de bœuf, de poulet et de porc pour nourrir nos familles. C’est — pour ces travailleurs — une question de vie ou de mort », a ajouté le président des TUAC.

Les TUAC représentent 1,3 million de travailleurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, dont 250 000 qui sont des travailleurs de l’emballage et de la transformation des aliments.

Source : https://www.drovers.com/article/union-calls-increased-protections-packing-plant-employees

Comments are closed.