US : les contrats à terme sur les bovins augmentent grâce à une meilleure demande de bœuf emballé

//  8 août 2018  //  Marchés  //  Commentaires fermés

14aout2018-4

Le Chicago Mercantile Exchange a fortement progressé durant la première semaine d’août, porté par une meilleure demande des entreprises de conditionnement du bœuf qui offraient une stratégie d’achat plus vigoureuse sur les marchés au comptant, selon les traders et les analystes.

Les achats techniques ont également soutenu les contrats à terme sur les bovins, qui ont émergé d’un commerce relativement étroit qui avait défini le marché pendant quelques semaines.

Tiré de Canadian Cattlemen, par Michael Hirtzer – Publié le 3 août 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les bovins vivants CME d’octobre ont gagné environ 2 ou 2,050 cents pour s’établir à 112 000 cents la livre, terminant au-dessus de leur moyenne mobile de 200 jours pour la première fois depuis des mois.

Les bêtes vivantes d’août du premier mois ont gagné 2,075 cents à 110,675 cents. Les prix des bovins sur pied ont enregistré des gains plus modestes à la mi-journée après les discussions selon lesquelles plusieurs grands abattoirs de bœuf ont soumis des offres de bovins à 110 dollars le litre, contre 109 dollars en début de semaine.

«Les contrats à terme ont commencé à prendre leur envol», a déclaré Dennis Smith, courtier chez Archer Financial Services.

Après la clôture des opérations à terme, les parcs d’engraissement ont commencé à vendre des bovins aux entreprises de conditionnement, pour la plupart à 114 dollars le quintal, contre 112 la semaine précédente.

Plus tôt au cours de cette première semaine d’août, la baisse des transactions au comptant avait pesé sur le marché à terme.

Les contrats à terme sur les bovins d’engraissement de CME en septembre ont augmenté de 1,675 cent à 153,025 cents.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/u-s-livestock-cattle-futures-rise-on-better-beef-packer-demand

 

Comments are closed.