Un groupe d’experts identifie les tendances de la technologie de la viande à évolution rapide

//  3 avril 2018  //  Gestion, Stratégie et Leadership, Techniques et innovations  //  Commentaires fermés

Blockchain

Dans un article publié le 30 mars 2018 sur le site web meatingplace.com, Julie Larson Bricher relate qu’un panel de quatre experts a abordé cette semaine les tendances technologiques qui changent la façon dont l’industrie de la viande et de la volaille fait des affaires et les raisons pour lesquelles il est temps pour les cadres du secteur de devenir plus sensibles aux technologies.

Le webinaire, « What Emerging Technologies Mean for the Meat Industry » (Ce que les technologies émergentes signifient pour l’industrie de la viande), a été présenté par Meatingplace et coparrainé par JLS Automation et Soft Robotics.

Selon Janette Barnard, directrice des ventes et du marketing de DecisionNext et auteur du blog «The Top Line» sur Meatingplace, la technologie change l’industrie de la viande et de la volaille dans tous les segments et dans toute la chaîne de valeur.

Barnard aurait déclaré aux participants du webinaire que la technologie avance si rapidement que ceux qui ne sont pas à la fine pointe des tendances technologiques dans l’industrie de la viande – besoin de l’industrie, marge, influence et talent d’Amazon – seront désavantagés sur le plan concurrentiel. De plus, selon Barnard, qu’importe quels produits sont vendus, à qui ils sont vendus et comment se font les recrutements ou même comment les chaînes d’approvisionnement sont-elles structurées, le fossé technologique ne fera que s’élargir entre les entreprises de premier et de deuxième rang dans l’industrie de la viande.

L’une des tendances qui pousse la technologie dans le secteur de la viande et de la volaille est le besoin de savoir-faire numérique dans des domaines tels que la blockchain qui peut améliorer l’efficacité et les profits, aurait-elle ajouté. La grande majorité des capitaux de risque investissent dans l’agriculture de précision, mais la viande est le segment le moins numérisé, a-t-elle aussi affirmé. C’est pourquoi elle affirme que l’utilisation de la technologie numérique est une très bonne opportunité de rendre les processus d’aujourd’hui plus efficaces .

L’arrivée d’Amazon dans le secteur de la distribution alimentaire avec l’achat de Whole Foods en 2017 a mis en évidence la nécessité pour les entreprises de viande et de volaille d’accélérer leur jeu numérique en matière d’analyse prédictive pour prendre des décisions basées sur les données, ajoute Bricher.

Selon elle, le conférencier Mike Neil, cofondateur et PDG de DecisionNext, aurait fait remarquer que, jusqu’à récemment, l’utilisation de l’analytique numérique dans le secteur de la viande et de la volaille était bien inférieure à celle des autres industries, mais les capacités de calcul améliorées de la technologie cloud offrent à l’industrie des opportunités d’exploiter les données de manière à aider les entreprises à améliorer leurs capacités de prévision de marché.

Neil aurait aussi déclaré qu’il y a des opportunités incroyables à gagner en appliquant l’analytique à l’industrie de la viande et de la volaille, une de ces opportunités est l’utilisation des techniques de simulation pour modéliser les marchés des matières premières afin de déterminer l’impact d’une hypothèse sur le prix. Il cite en exemple que s’il y a une perturbation dans la chaîne d’approvisionnement comme un changement dans la météo, on peut poser la question à savoir quel est l’impact sur le prix en vigueur d’un produit.

Tim Hammerich, recruteur en agroalimentaire, aurait aussi déclaré que la capacité d’attirer les meilleurs talents dans le secteur de la viande et de la volaille dépend également de la capacité d’une entreprise à utiliser des technologies telles que l’intelligence artificielle lors de l’embauche. Selon lui, le bassin des talents est extrêmement compétitif ces jours-ci, la génération du millénaire a grandi avec la technologie et elle s’attend à utiliser la technologie dans leur vie de tous les jours, y compris sur le lieu de travail. les travailleurs de cette génération offrent leurs données en ligne, de sorte que les entreprises qui attireront les meilleurs talents auront besoin de tirer parti de ces données grâce à la technologie.

D’après Bricher, Bill Rupp, ancien président de JBS Beef et Cargill Meat Solutions, aurait rappelé aux participants que l’adoption des technologies numériques est la clé pour atteindre les marges bénéficiaires et les objectifs de marketing. Il aurait affirmé que le marché de la viande part de l’assiette au restaurant, au comptoir de la viande et dans l’espace numérique et que la viande est toujours une catégorie de destination pour les achats des consommateurs et, à ce titre, elle a besoin des solutions numériques qui peuvent améliorer la sélection, les essais et, ultimement, les revenus pour les fabricants. Rupp aurait affirmé pouvoir prévoir le jour où les détaillants utiliseront le pouvoir de la viande pour se différencier de leurs concurrents et s’aligner avec les fabricants et les producteurs pour créer des chaînes d’approvisionnement efficaces qui créeront un avantage concurrentiel. La technologie en sera le catalyseur.

Par Mylène Noël
Webmestre

SPEQ

Source:

Articles:

Comments are closed.