Un film sur les agricultrices montre comment les temps ont changé — et comment les vieux stéréotypes persistent

//  15 août 2019  //  Dossiers  //  Commentaires fermés

20aout2019-5

Quand vous imaginez un agriculteur dans votre tête, à qui pensez-vous? Un homme portant une casquette? Ou imaginez-vous une femme?

Dans un nouveau documentaire de 20 minutes, la réalisatrice Kelsey van Moorsel vous demande «Imaginez un agriculteur». Et les trois agriculteurs présentés dans le documentaire du premier cinéaste sont toutes des femmes.

Tiré de albertafarmexpress.ca – par Wyatt Bechtel – Publié le 12 août 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Je viens de l’agriculture», a déclaré Kelsey van Moorsel, qui habite maintenant à Edmonton.

Elle a présenté un court documentaire sur les agricultrices à Storyhive, un programme géré par Telus, qui offre aux cinéastes une subvention de 10 000 $ pour la réalisation de courts métrages.

Mme Van Moorsel souhaitait réaliser un documentaire sur les agricultrices en raison de son enfance dans une plantation de betteraves à sucre à Vauxhall. Bien que ses parents aient arrêté l’agriculture en 1989 et déménagé à Lethbridge, la famille a conservé ses liens agricoles et elle a grandi en travaillant dans des fermes.

«Au fil du temps, j’ai vu beaucoup de femmes très impliquées dans les fermes», a-t-elle déclaré. «Elles faisaient beaucoup de choses traditionnelles, élevant des enfants, plantant des jardins gigantesques, etc.

«Mais elles étaient aussi sur le terrain: ils déplaçaient des sprinklers, ils utilisaient du matériel, ils s’occupaient du bétail et se rendaient à des foires commerciales. Souvent, ils se tenaient à l’arrière-plan et ils s’identifiaient en tant qu’épouses et filles d’agriculteurs et non pas en tant qu’agriculteur. Je voulais juste faire quelque chose qui reconnaîtrait le rôle des femmes dans l’agriculture et qui mettrait vraiment l’accent sur celui-ci.»

Pour trouver ses sujets, Kelsey van Moorsel a appelé les commissions de l’agriculture, passé du temps à chercher sur Instagram et a fait appel à des contacts familiaux.

Les trois femmes qui apparaissent dans le film sont Kristin Graves, une jeune légumière du comté de Wetaskiwin qui dirige Fifth Gen Gardens; Lynn Dargis, un parc d’engraissement et un producteur de céréales de Saint-Vincent; et Susan Holme Manyluk, une productrice de bœuf du comté de Red Deer.

Le film a pour but à la fois de célébrer les femmes qui pratiquent l’agriculture et de remettre en question leurs idées préconçues.

Montrer des femmes à des postes de direction dans l’agriculture peut aider à donner confiance à d’autres femmes et les aider à assumer des rôles de direction.

Van Moorsel a organisé la projection du documentaire le mois dernier au Metro Cinema d’Edmonton et a déjà reçu des demandes de nombreuses organisations souhaitant accueillir des projections du film.

«Nous voulons que tout soit partagé, autant que possible», a-t-elle déclaré.

Source : https://www.albertafarmexpress.ca/2019/08/12/not-just-farmers-wives-and-farmers-daughters/

Comments are closed.