Un commerce interprovincial de la viande plus facile pourrait être autorisé en cas de pénurie de viande

//  31 mai 2020  //  Gouvernement, Règlementation  //  Commentaires fermés

2juin2020-6

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) autorisera le commerce interprovincial de viande inspectée par la province si nécessaire pour réduire les pénuries de viande.

Le déplacement de viande non inspectée par le système fédéral à travers une frontière provinciale nécessitera une exemption ministérielle. Un processus pour l’obtenir a été publié la semaine dernière.

Le processus est temporaire, en place pendant la pandémie de COVID-19.

Tiré de farmtario.com – par John Greig – Publié le 27 mai 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Pourquoi c’est important : Les groupes de producteurs de viande préconisent depuis des décennies que la viande inspectée par la province soit autorisée à traverser les frontières provinciales. Cela pourrait être l’occasion de montrer qu’un tel système pourrait fonctionner.

La viande provenant d’usines inspectées par le gouvernement fédéral ne peut traverser les frontières provinciales que pour la vente. L’inspection fédérale est plus rigide que l’inspection provinciale, bien que les normes d’inspection provinciales soient également élevées.

Il est difficile pour les petits transformateurs de viande de respecter les règles d’inspection fédérales, donc ce ne sont généralement que les grandes usines qui peuvent déplacer la viande à travers le pays.

L’exemption ministérielle a été accordée avec peu de fanfare.

Pour que la viande qui ne provient pas d’usines inspectées par le gouvernement fédéral traverse des frontières provinciales, une entreprise alimentaire en pénurie doit demander l’aide de son autorité provinciale ou territoriale, qui déterminera si la situation s’inscrit dans le cadre du processus d’exemption ministérielle.

Des règles devront encore être suivies concernant le traitement et l’étiquetage.

«La Loi sur les aliments et drogues (FDA) et le Règlement sur les aliments et drogues (RAD) ainsi que d’autres lois fédérales, provinciales et territoriales pertinentes relatives aux produits de viande continueraient de s’appliquer, malgré une exemption ministérielle accordée», a déclaré l’ACIA à propos de son site Internet. «Les étiquettes des aliments doivent être véridiques et non trompeuses et l’information doit continuer à être fournie dans les deux langues officielles.»

Source : https://farmtario.com/news/easier-interprovincial-meat-trade-could-be-allowed-in-a-meat-shortage/

Comments are closed.