La souche de tuberculose bovine dans la dernière éclosion récente au Canada

//  11 janvier 2019  //  Santé Animale  //  Commentaires fermés

15janvier2019-2

La plus récente épidémie de tuberculose bovine chez les bovins domestiques au Canada implique une souche de bactérie TB non apparentée à celle observée auparavant chez le bétail ou la faune au Canada.

Les tests de culture de bactéries prélevées sur une vache et confirmés comme positifs pour la tuberculose en novembre montrent que cela «n’est pas lié à des cas antérieurs de tuberculose bovine en Alberta, en Colombie-Britannique ou ailleurs au Canada», a déclaré mercredi l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

L’agence a également annoncé mercredi qu’elle avait testé la «majorité» des animaux de son troupeau d’origine dans le sud de l’intérieur de la Colombie-Britannique et qu’elle avait jusqu’à présent introduit trois autres bovins séropositifs dans ce troupeau.

Tiré de albertafarmerexpress.ca – par Dave Bedard – Publié le 9 janvier 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Aucune partie des quatre bovins infectés n’est entrée dans la chaîne alimentaire, a indiqué l’agence.

Le docteur Jaspinder Komal, vétérinaire en chef du gouvernement fédéral, a déclaré lors d’une téléconférence mercredi avec des journalistes que le type génétique de la souche de la vache de la Colombie-Britannique ne correspond pas à celui observé dans la plus récente sondecanadienne antituberculeuse, ni aucun autre isolat trouvé au Canada.

Cette précédente enquête sur la tuberculose bovine — lancée à la suite de la découverte en septembre 2016 d’une vache atteinte de la maladie dans le sud de l’Alberta — concernait également une souche jamais observée auparavant chez le bétail, les animaux sauvages ou les humains au Canada, mais qui était «étroitement apparentée» à une souche provenant de bovins du centre Mexique en 1997.

Lorsqu’on lui a demandé si la souche de la vache de la Colombie-Britannique était liée à celle observée aux États-Unis ou à l’étranger, Komal a répondu que, d’après les connaissances «très préliminaires» de l’ACIA, cette souche ne semble pas correspondre à celle observée au Canada ou aux États-Unis.

L’ACIA a précisé que les lieux d’origine des bovins infectés de la Colombie-Britannique étaient toujours contrôlés, de même que 10 autres lieux en Colombie-Britannique, 13 en Alberta et un en Saskatchewan, touchant un total de 18 000 animaux. Aucun troupeau dans cette sonde n’a encore été libéré des contrôles de mouvement.

L’enquête en cours, menée conjointement par l’ACIA et le gouvernement de la Colombie-Britannique, a débuté après la présentation de la première vache infectée à l’abattoir dans un établissement agréé par le gouvernement fédéral le 26 octobre 2018.

L’examen post mortem a révélé des lésions dans les ganglions lymphatiques, les poumons et le foie de cet animal; la carcasse a ensuite été saisie et la tuberculose bovine confirmée en laboratoire le 9 novembre.

Maladie du bétail à déclaration obligatoire au niveau fédéral, la tuberculose bovine est soumise à un programme d’éradication obligatoire à l’échelle nationale depuis 1923.

Source : https://www.albertafarmexpress.ca/daily/bovine-tb-strain-in-latest-outbreak-new-to-canada

 

Comments are closed.