Sonic affirme que les hamburgers mélangés aux champignons vont sauver la planète

//  30 mars 2018  //  Dossiers, Production durable et environnement, Tendances et consommateurs  //  Commentaires fermés

Sonic introduit des champignons pour le remplissage de son hamburger «Slinger» et revendique une supériorité durable par rapport aux boulettes de boeuf traditionnelles.

Amanda Radke | 27 mars 2018

Qu’il s’agisse de hamburgers à base de plantes ou de hamburgers pour tubes à essai, il est de plus en plus courant de remplacer votre boulette de bœuf par d’autres options. Sous l’apparence de prétendre «sauver la planète», ces autres options sont vendues comme respectueuses de l’environnement pour leur utilisation moindre des ressources, pour leur réduction de votre empreinte carbone, pour leur réduction de la souffrance des animaux et la liste s’allonge encore et encore.

(Traduction libre de Mylène Noël)

Je me répète mais je le dois quand des choses comme ça sont écrites, je dois le dire encore que la production de boeuf est non seulement bénéfique pour l’environnement, mais que les bovins en pâturage sont une composante essentielle d’un système alimentaire durable.

Et pourtant, il semble que ces faits tombent dans l’oreille d’un sourd parce que chaque jour il y a un nouvel article qui remplace le précédent – ils ont tous le même message – le boeuf est mauvais; les plantes sont bonnes. Fin de l’histoire.

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire.

Selon un récent article de Green Matters, Sonic présente un nouvel hamburger au boeuf qui prétend inclure un «ingrédient étonnamment écologique».

L’ajout  est le champignon. Maria Cook pour Green Matters écrit: « Dans notre monde obsédé des hamburgers et des biftecks, la question devient alors: Comment pouvons-nous amener les gens à manger moins de viande qu’ils le feraient habituellement? La célèbre chaîne de burgers Sonic a relevé ce défi. Leur nouvel hamburger, appelé le Slinger, utilise un mélange de bœuf et de champignons pour ses boulettes, réduisant ainsi la quantité de bœuf utilisée dans chaque hamburger. Comme Kevin Pang l’explique à The A.V. Club, chaque boulette de Slinger sera composée d’environ 25% à 30% de champignons. Avec une production à grande échelle telle que celle Sonic, cet ajout de menu apparemment petit pourrait beaucoup contribuer à réduire la consommation de viande. »

« La durabilité a été la raison de l’introduction du Slinger », explique Scott Uehlein, vice-président Sonic de l’innovation et du développement de produits. « Nous voulions offrir un hamburger de champignons mélangé savoureux et juteux, le premier du genre pour une grande marque de restaurant à service rapide qui offre une durabilité améliorée. »

Durabilité? Il semble que chaque fois qu’un consommateur s’assoit pour déguster une salade, il se sent libre et sans culpabilité, car on lui a dit depuis si longtemps que la viande a la plus grande empreinte écologique. Cela implique que la culture des fruits et légumes n’aurait pas de conséquences.

J’ai eu de la difficulté à trouver des chiffres pour savoir exactement combien de terre, d’eau et d’autres ressources naturelles sont nécessaires pour cultiver des champignons, ce qui rend difficile la comparaison entre ce champignon comestible et les bovins de boucherie. Cependant, ce que nous pouvons prendre en considération est la valeur nutritive des champignons par rapport à ce que le profil nutritionnel du bœuf ressemble.

Une portion de 3 onces de champignons blancs crus contient 18,6 calories, 2,7 grammes de glucides, 0,3 grammes de matières grasses et 2,7 grammes de protéines. En regardant les diverses vitamines, le plus haut qu’il peut offrir est de 21% de notre quantité quotidienne recommandée de riboflavine; Cependant, pour les nutriments tels que le fer, le zinc, la vitamine C et D, une portion de 3 onces offre moins de 3% de vos besoins quotidiens totaux.

Malgré les prétendues «propriétés médicinales» des champignons, vous mangez essentiellement de l’air. Si les champignons étaient un ingrédient dans l’alimentation du bétail, ils seraient la pulpe de betterave ou les coques de coton.

Sonic répond peut-être aux préoccupations des consommateurs en matière de durabilité en ajoutant des champignons à leurs hamburgers, cependant, pour les amateurs de boeuf, ce champignon sans poids est fondamentalement un remplisseur bon marché et rien de plus.

Je déteste m’attaquer à un aliment pour en vendre un autre, mais appelons un chat un chat ici. L’excellent profil nutritionnel du bœuf ne devrait plus être diabolisé et ces avantages devraient être pondérés en tenant compte de l’impact environnemental du bœuf dans notre système alimentaire.

Vous ne pouvez pas comparer des pommes à des oranges (ou du boeuf aux champignons) dans cette situation, et contrairement à ce que les hamburgers à base de plantes et d’éprouvettes tentent de nous convaincre, chaque aliment a une empreinte et une conséquence, pas seulement du bœuf.

Alors choisissez vos repas judicieusement, pas seulement pour la planète, mais pour votre santé aussi. Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être, et je serais prêt à parier que les échelles favorisent le boeuf si nous commençons réellement à chiffrer les protéines alternatives.

Par Amanda Radke
27 mars 2018

Source:

Articles:

Comments are closed.