Selon Taylor, il y a non-concordance brutale pour faire chuter le dollar canadien,

//  9 mars 2018  //  Analyses de marché, Marchés  //  Commentaires fermés

Bloomberg

Liz Capo McCormick – le 8 mars 2018

(Bloomberg) – L’un des plus grands gourous des marchés monétaires affirme que le dollar canadien plongera à des niveaux qui n’ont pas été vus depuis plus de 15 ans à mesure que les turbulences commerciales s’intensifieront.

(Traduction libre de Mylène Noël)

John R. Taylor, qui dirigeait autrefois ce qui était alors le plus grand fonds spéculatif au monde, affirme que son analyse des tendances statistiques laisse supposer que le huard baissera d’environ 20% à 1,60 $ canadien par dollar américain d’ici la fin de l’année prochaine. Il n’a pas été aussi faible depuis août 2002. La devise canadienne semble sombre par rapport aux graphiques et à cause de l’impact potentiel sur les exportations du pays dû au fait que le président Donald Trump remanie l’ALENA et annonce des tarifs douaniers sur les métaux.

« Le fort raffermissement du dollar américain depuis le début du mois de février est le début de ce mouvement et les cycles indiquent qu’il continuera environ deux ans et trois mois » , a déclaré M. Taylor mercredi dans son bulletin Taylor Global Vision. « Le déplacement à 1.3350 au mois de mai est la première étape de ce retour vers les sommets du début de ce siècle. Nous parierions sur 1,60 d’ici la fin de l’année prochaine. »

Le premier ministre « Justin Trudeau et le Canada se défendront mais son pays ne représente que 10% de la taille des États-Unis – l’inadéquation habituelle de l’intimidateur et la réaction des devises, désirées ou non, entraîneront une dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain » dit Taylor.

La Banque du Canada a maintenu les taux directeurs inchangés mercredi et a tenu compte des tensions commerciales mondiales croissantes parmi les raisons pour lesquelles il n’y a pas eu d’urgence à relever les taux.

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a donné l’espoir que le Canada et le Mexique pourraient être épargnés par les nouveaux tarifs douaniers de l’acier et des métaux qui devraient être mis en place d’ici la fin de la semaine. Ross a déclaré sur Bloomberg TV qu’une « approche chirurgicale » des tarifs douaniers pourrait être utilisée et il n’est pas « inconcevable » que certains pays – comme le Canada et le Mexique – soient exemptés.

Les négociants ne l’achètent pas encore tout à fait, le huard fléchissant d’environ 0,8% mercredi à 1,2980 pour un dollar.

© 2018 Bloomberg L.P.

Source:

Articles:

Comments are closed.