Produire du bœuf tout en améliorant son empreinte carbone

//  25 septembre 2019  //  Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

1octobre2019-6

Il est possible d’élever des vaches qui seront plus respectueuses de l’environnement. Pour cela, plusieurs actions pourront être prises. Et cela vous permettra d’être aussi plus efficace économiquement.

Dans les 30 dernières années, le secteur du bœuf a amélioré son efficacité de 15%, mais selon le chercheur principal du ministère Agriculture et Forest de l’Alberta, John Basarab, il est possible d’en faire davantage.

La première façon est d’adopter des bonnes pratiques de production.

Tiré de lebulletin.com – par Marie-Josée Parent – Publié le 22 septembre 2019
| Adaptation libre par la rédaction |

Par exemple, des fourrages de meilleure qualité, c’est-à-dire contenant des glucides hautement solubles, des niveaux de protéines plus élevés et une meilleure qualité générale, réduisent les émissions de méthane tout en améliorant l’efficacité de la production.

De même, la sélection génétique pour l’efficacité alimentaire chez les bovins réduit également les gaz à effet de serre.

Et les vaches non gestantes sont aussi nocives pour l’environnement que pour le bénéfice net.

«Chaque vache que vous avez sur votre ferme doit produire autre chose que du fumier et du méthane», explique John Basarab. «Si vous améliorez l’efficacité alimentaire, vous augmentez l’intensité en carbone de la production de boeuf. Je pense qu’avec toutes ces techniques et un effort concerté, vous pourriez probablement réduire les émissions provenant de la production de bovins de boucherie d’environ 30 à 50%.»

Le directeur scientifique du Beef Cattle Research Council partage le même point de vue.

«Si vous avez une vache non gestante, eh bien, depuis la naissance de son dernier veau, elle marche, consomme des aliments pour animaux, produit du fumier et émet des gaz à effet de serre et ne contribue pas à la production de bœuf», explique Reynold Bergen.

Il a également travaillé avec les vétérinaires pour améliorer la santé des troupeaux et les tests d’aliments établir une liste de victoires environnementales et de gains de rentabilité.

«Si nous pouvons améliorer la santé des animaux et la santé de la reproduction, c’est un gros pas de franchi», explique-t-il. «Travaillez avec votre vétérinaire pour développer un programme de vaccination et de santé du troupeau approprié, afin de réduire les mortalités et d’améliorer les performances de reproduction. Des choses simples, comme l’équilibrage de la ration et le test de vos aliments, y contribueront.»

Les éleveurs de bétail devraient se considérer comme des gardiens de l’air et de la terre, dit-il.

Lisez l’article complet :  https://www.lebulletin.com/elevage/produire-du-boeuf-tout-en-ameliorant-son-empreinte-carbone-101625

Comments are closed.