Pas d’internet? Pas de problème, dit le développeur DOT

//  1 mars 2018  //  Gestion, Techniques et innovations  //  Commentaires fermés

DOT_27-02-2018

Rapport spécial: L’agriculture va-t-elle se retourner ?

Par Jeff Melchior
Publié: 26 février 2018

Photo fournie: DOT se déplace à travers une cour pour se lier à un équipement.

Si vous n’avez pas un bon internet, est-ce que la plateforme DOT fonctionnerait sur votre ferme?

Pas de problème, a déclaré Owen Kinch, responsable de la recherche sur le terrain chez SeedMaster, le développeur de la machine sans conducteur.

(Traduction libre de Mylène Noël)

Un réseau Wi-Fi haute puissance et haut de gamme fait partie de l’ensemble DOT où SeedMaster joue essentiellement le rôle de fournisseur de services Internet, a-t-il déclaré.

« L’application utilisateur est hébergée sur un serveur Web à travers lequel l’agriculteur accédera au DOT. »

Alors, à quelle distance pouvez-vous être de l’unité autonome et pouvoir encore l’exploiter ?

Cela dépend de ce que le producteur est prêt à dépenser en équipement sans fil, a déclaré Kinch.

« Nous avons prouvé que nous pouvions communiquer avec DOT jusqu’à 15 kilomètres à travers notre réseau local, mais le prix est plus élevé pour cette capacité. Nous avons également prouvé que nous pouvions communiquer avec un bon succès jusqu’à un kilomètre et demi avec des composantes très peu coûteuses, comme quelques centaines de dollars. »

« Chaque ferme est différente dans sa configuration, dans la façon dont les champs sont mis en place par rapport aux fermes, dans le genre d’activités que les agriculteurs veulent faire en utilisant le DOT, etc. Il y a probablement une gamme d’options qui sont adaptées aux besoins de l’agriculteur. »

La tablette qui permet aux utilisateurs de contrôler à distance le DOT est un système basé sur Windows car « il est très facile de travailler dans sa structure », a-t-il déclaré. « Par exemple, nous n’avons pas à attendre qu’Apple approuve les mises à jour de notre application. Nous apportons les mises à jour sans interruption du système, quand nous le voulons et quand il le faut. »

Bien que certaines mises à jour de logiciels nécessitent un lancement par l’utilisateur, la plupart sont téléchargées automatiquement chaque fois que la tablette est à portée du réseau Wi-Fi, a déclaré Kinch.

« Cela se fait sans aucune implication de la part de l’agriculteur, ce qui est une bonne chose car personne n’aime les maux de tête et le temps qu’il faut pour télécharger les mises à jour logicielles. »

Source:

Articles:

Comments are closed.