Ontario : le bœuf de marque CARVE est un succès

//  6 septembre 2018  //  Achat local, Boeuf Québec, Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

11sept2018-3

L’appétit croissant pour des aliments, locaux et de haute qualité, a été les facteurs déterminants dans la création d’une nouvelle marque de bœuf en Ontario.

Cette marque de bœuf de qualité supérieure, récemment commercialisée sous le nom de CARVE, a réalisé des ventes de plus de 3 millions de dollars en un peu plus d’un an et est devenue un produit phare de Flanagan Foodservice.

«Nous dominons, partout où nous sommes présentes», a déclaré Brad Heard, responsable de la catégorie des protéines pour l’entreprise. «Nous avons travaillé main dans la main avec les producteurs de bœuf  de l’Ontario et le programme a été fantastique, avec une croissance plus rapide que prévu.

Tiré de Canadian Cattlemen – par Lois Harris – Publié le 1er septembre 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Flanagan Foodservice est un distributeur alimentaire qui compte 6 000 clients dans toute la province, notamment des restaurants, des établissements de soins de santé, des traiteurs, des hôtels et des centres de villégiature.

Selon LeaAnne Wuermli, responsable des communications et du marketing de la société, la société a reçu 33 000 dollars – soit 50% du coût total du projet – du programme de partenariat collaboratif de BFO, dont fait partie le Regional Marketing Initiative (RMI).

Le RMI triennal a été développé et lancé en 2017 en réponse à la contraction des troupeaux provinciaux, à la concurrence des importations et à la hausse des coûts de production. Ses objectifs sont d’intégrer davantage de marques de bœuf de l’Ontario dans les paniers d’épicerie des consommateurs, d’accroître la valeur des produits et de renforcer la confiance des consommateurs dans l’industrie.

«Flanagan était intéressé par le développement de quelque chose d’unique qui les différencierait de leurs concurrents», a déclaré John Baker, chef de projet pour RMI. «Ils font un très bon travail pour promouvoir le programme et la marque est définitivement remarquée sur le marché.»

L’appétit croissant pour la qualité de la nourriture locale a incité Flanagan à créer sa propre marque de bœuf.

«Chaque année, nous demandons ce que les clients recherchent, et la première réponse est généralement le prix concurrentiel, mais il y a aussi le produit local … les chefs et les restaurants demandent et exigent d’avoir accès aux produits locaux», a ajouté la tendance est à la hausse depuis sept à dix ans et rien n’indique qu’elle s’arrêtera bientôt.

Pour John Baker, Flanagan Foodservice a noté un besoin de garanties de qualité à la ferme, y compris le bien-être des animaux et des protocoles d’alimentation équilibrés sur le plan nutritionnel. Ils souhaitaient un approvisionnement constant de 52 semaines de bœuf de haute qualité. Et, aussi important, ils voulaient pouvoir raconter l’histoire des produits. John Baker a fait appel à l’Ontario Cattle Feeders ‘Association et à son expérience du programme très fructueux sur le bœuf nourri au maïs, afin d’aider à développer l’offre de bétail.

Brad Heard a pour sa part déclaré que ses clients sont prêts à payer un «petit peu plus» pour les réductions de primes locales parce qu’ils ont ce genre d’assurances. CARVE est l’une des marques internes de Flanagan, ce qui lui permet de mieux contrôler ses propres spécifications. Toute sa viande CARVE est fournie par des entreprises de conditionnement de viande de l’Ontario, notamment Ryding Regency et St. Helens.

Le BFO a également aidé Flanagan à diffuser l’histoire de la marque et le matériel de marketing, et, selon les deux, CARVE a rapidement remporté le prix de la nouvelle initiative de marketing.

Bien que les membres aient refusé une augmentation des frais d’enregistrement lors de l’assemblée générale annuelle de 2018, le BFO poursuivra cette année la RMI, en mettant à disposition 150 000 dollars pour le programme de partenariat collaboratif.

«Nous voulons voir beaucoup de projets arriver», a déclaré Mme Wuermli, ajoutant que si une proposition vraiment exceptionnelle était soumise, ils chercheraient à obtenir des fonds supplémentaires.

Bien que le personnel ait dû réorganiser certaines priorités en matière de marketing, plusieurs projets sont en cours cette année, notamment des études de consommation réalisées par Hill & Knowlton, qui devaient se terminer en juillet dernier.

«Nous utiliserons les commentaires et la messagerie que nous avons testés avec les consommateurs pour actualiser le site Web, réaliser des vidéos et créer d’autres outils marketing», a-t-elle déclaré.

Un autre projet de RMI partiellement achevé est un projet financé conjointement par BFO et Ontario Independent Meat Processors pour déterminer si le bœuf de l’Ontario pouvait être distingué de celui des autres provinces ou pays. Pour faire ces recherches, ils ont embauché Oritain, une entreprise spécialisée dans l’analyse scientifique, qui utilise la technologie de traçabilité. Après avoir testé 236 échantillons de bœuf provenant de 95 fermes l’automne dernier, la société a prouvé avec succès que le bœuf de l’Ontario avait une «empreinte digitale» distincte qui le distingue de tous les autres types de bœuf.

Mme Wuermli a déclaré que la prochaine étape recommandée par Oritain est de continuer à collecter des échantillons pour maintenir une base de données robuste et réaliser un audit du marché dans lequel les produits pourraient être achetés au détail et comparés à cette base de données.

Le BFO travaille également sur un outil interactif en ligne pour la découpe des carcasses, destiné aux producteurs qui vendent directement du bœuf à la ferme, pour les aider à fixer des prix différents.

«C’est fondamental, mais c’est au moins un point de départ pour ces producteurs», a-t-elle déclaré.

Mme Wuermli a indiqué que l’équipe marketing tirerait le meilleur parti des ressources dont elle disposait, en s’efforçant de gagner des projets à court terme et de mettre en attente des efforts plus importants et à plus long terme jusqu’à l’année prochaine.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/2018/09/01/ontarios-carve-brand-beef-a-success-2/

Comments are closed.