Nouvelle année, nouvelles attentes pour le bœuf

//  8 janvier 2019  //  Marchés  //  Commentaires fermés

8janvier2019-17

Des changements sont à prévoir pour le secteur de la viande de bœuf en 2019, selon Christine Gelley, de l’université d’État de l’Ohio.

Certains segments de la chaîne d’approvisionnement du bœuf s’attendent à ce que les producteurs de bovins soient certifiés en assurance de la qualité du bœuf (BQA) à la fin de l’année. Ohio State Extension collabore avec l’Ohio Cattlemen’s Association et le Ohio Beef Council pour proposer des programmes de certification aux producteurs intéressés dans l’ensemble de l’État tout au long de 2018.

Tiré de drovers.com – par Christine Gelley – Publié le 7 janvier 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les programmes de certification continueront d’être offerts en 2019. Les opportunités de formation à venir dans l’Ohio BQA sont répertoriées ici. La formation peut également être complétée à tout moment en ligne sur www.bqa.org.

Le programme BQA a été développé à partir des meilleures pratiques de gestion soutenues par la recherche, l’un des objectifs étant de développer la confiance des consommateurs en toute transparence. À l’heure actuelle, la BQA n’est pas une obligation légale pour la vente de bétail, mais sera une exigence morale pour certains des acheteurs de bétail du pays.

Inévitablement, nous verrons le programme BQA continuer à évoluer pour répondre aux demandes du marché, aux besoins des producteurs et aux désirs des consommateurs. Si quelque chose est cohérent dans la vie, c’est que les choses vont changer avec le temps.

La nouvelle année est une occasion pour beaucoup d’apporter un changement clair dans les attentes en matière de pratiques commerciales.

Par exemple, les producteurs dont les vaches de réforme sont transformées localement peuvent constater une modification de la structure des frais du transformateur de viande. Les clients 2019 seront informés des nouvelles politiques et des nouveaux frais du processeur lorsqu’ils appelleront pour prendre rendez-vous.

Un producteur de bœuf avec lequel j’ai eu des contacts a régulièrement attiré mon attention sur le changement de la structure des frais la semaine dernière. Après une conversation avec le transformateur, j’ai estimé que les frais étaient justifiés logiquement et légalement. Les frais concernaient le traitement du bétail de plus de 30 mois. Il y aurait des frais supplémentaires pour ces bovins du fait de l’élimination légale des matériels à risques spécifiés (MRS).

Les matériels à risques spécifiés sont des tissus de bovins pouvant être à l’origine de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), également appelée maladie de la vache folle. L’emplacement des tissus du dépôt d’ESB varie en fonction de l’âge du bétail à l’abattage.

Les amygdales et les 80 premiers centimètres de l’intestin grêle (iléon distal) doivent être retirés et éliminés des bovins de tous âges, conformément aux instructions de la Food and Drug Administration (FDA). Pour les bovins âgés de plus de 30 mois, les MRS comprennent ces tissus, ainsi que le crâne, les yeux, la moelle épinière, les ganglions du trijumeau, les ganglions de la racine dorsale et la colonne vertébrale.

Le sous-traitant est responsable de l’élaboration, de la mise en œuvre et de la maintenance de procédures écrites pour la séparation, le retrait et la mise au rebut des MRS aux fins de conformité avec la FDA. Cela inclut les documents qui documentent l’élimination des MRS pour chaque animal concerné qu’ils traitent et les méthodes d’élimination approuvées. Tous deux coûtent au processeur plus de temps et d’argent. Par conséquent, les frais de traitement changent en 2019.

Le coût de l’élimination reste constant semaine après semaine pour le transformateur, tandis que le volume de tissu à éliminer varie considérablement. Pour compenser, le producteur de bétail partagera le coût de l’élimination dans la nouvelle structure de redevances.

Assurer que les MRS sont éliminés de manière appropriée est crucial pour la santé humaine et animale. Les coûts associés à l’élimination sont un autre des prix que nous payons pour un approvisionnement alimentaire sûr.

Pour en savoir plus sur les MRS et les exigences de la FDA concernant le traitement et l’élimination, consultez les ressources du service d’inspection et de sécurité des aliments de l’USDA en ligne à l’ adresse www.fsis.usda.org .

Ce ne sont là que quelques changements qui pourraient affecter nos producteurs de bœuf locaux en 2019.

Quels que soient les changements qui vous attendent en cette nouvelle année, j’espère que vous accepterez volontiers ceux qui améliorent votre santé, votre bonheur et votre bien-être financier. Parfois, ils viennent comme des bénédictions déguisées.

Source : https://www.drovers.com/article/new-year-new-expectations-beef

Comments are closed.