Mise à jour sur la traçabilité

//  11 janvier 2018  //  Dossiers, Traçabilité  //  Commentaires fermés

CCA_Canadian_Cattlemens_Association

Les éleveurs sont encouragés à postuler pour un numéro d’identification des installations valide

Avec le processus de réglementation visant à modifier les règlements canadiens sur la traçabilité et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) qui devrait publier les règlements dans la Gazette du Canada Partie I mi-2018, la CCA continue d’exhorter les éleveurs à demander un numéro d’identification des installations valide ou à le confirmer.

(Traduction libre de Mylène Noël)

Les modifications réglementaires proposées par l’ACIA en matière d’identification des animaux et de traçabilité du bétail peuvent exiger que toutes les exploitations d’élevage possèdent un numéro d’identification des installations valide et l’utilisent pour déclarer les données sur les mouvements d’animaux à la base de données du Système canadien de suivi du bétail. Les exploitants d’élevage devraient communiquer avec leur registre local des établissements provinciaux ou territoriaux dès maintenant pour s’assurer qu’ils ont un numéro d’identification des installations valide bien avant la version finale du projet de règlement, qui devrait être mise en œuvre en 2019.

Un numéro d’identification des installations identifie « une parcelle de terrain définie par une description foncière légale ou, en son absence, par des coordonnées géoréférencées, sur laquelle ou une partie de laquelle des animaux, plantes ou aliments sont cultivés, conservés, rassemblés ou éliminés. « Le point de vue du gouvernement est qu’un numéro d’identification des installations valide aide à réduire les répercussions d’une éclosion de maladie, d’un problème de salubrité des aliments ou d’une catastrophe naturelle provenant du bétail et / ou touchant le bétail, à mieux protéger la santé publique et la santé animale, et aide l’industrie du bétail à respecter les normes internationales d’exportation.

En ce qui concerne le processus de réglementation, à la suite de la publication des règlements dans la Partie I de la Gazette du Canada au printemps 2018, les intervenants auront 75 jours pour formuler leurs commentaires. Ces commentaires seront examinés et des ajustements seront effectués avant la publication dans la Partie II de la Gazette du Canada, qui sera alors définitive et entrera en vigueur dès sa publication ou sera postdatée. On prévoit que la version finale du règlement sera annoncée dans la Partie II de la Gazette du Canada au début de 2019.

La CCA et ses organisations affiliées maintiennent la position d’utiliser le Plan de mise en œuvre des bovins de manière rentable et efficace sans entraver le commerce. En octobre, la CCA a accueilli des représentants de l’ACIA dans le sud de la Saskatchewan et en Alberta pour permettre aux cadres supérieurs de l’ACIA de faire l’expérience des réalités pratiques du suivi des bovins des ranchs aux marchés aux enchères et aux parcs d’engraissement. Idéalement, l’ACIA utilisera l’information et les idées recueillies à partir de l’expérience pour s’assurer que toute réglementation est conforme au Plan de mise en œuvre soutenu par l’industrie et axé sur les résultats.

L’ACC est membre du Comité de mise en œuvre de la réglementation dirigé par l’ACIA et continuera de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement sur le dossier de la traçabilité.

- avec des fichiers de l’Agence canadienne d’identification du bétail

Source :

Articles:

Comments are closed.