Merck renforce son unité de santé animale avec Allflex

//  20 décembre 2018  //  Santé Animale  //  Commentaires fermés

25decembre2018-2

Le géant pharmaceutique Merck rachète la société mère Allflex, Antelliq, pour 3,2 milliards de dollars.

Merck and Co. a en effet annoncé le 14 décembre dernier le rachat de la société française Antelliq Group, spécialisée dans la fabrication de produits d’identification numérique pour le bétail, pour un montant d’environ 2,1 milliards d’euros (3,19 milliards de dollars) afin de renforcer son activité en pleine croissance dans le secteur de la santé animale.

Tiré de agcanada.com – par Tamara Mathias – Publié le 14 décembre 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Cette décision confirme l’engagement du fabricant de drogues dans l’entreprise, ce que les analystes de Wall Street ont depuis longtemps jugé utile de séparer, tout comme l’ont fait les fabricants de drogues rivaux Eli Lilly et Pfizer.

Zoetis de Pfizer a réuni 2,2 milliards de dollars US lors d’une introduction en bourse en 2013, tandis qu’Elanco, l’ancien secteur de la santé animale de Lilly, avait collecté 1,51 milliard de dollars US lors d’une introduction en bourse en septembre.

Le PDG de Merck, Kenneth Frazier, avait déclaré en octobre que la société était un «bon propriétaire» de son unité de santé animale.

«Nous pensons que nous gérons très bien cette activité au sein de l’entreprise par rapport à nos concurrents», avait-il déclaré.

L’unité de Merck a été un acteur important dans le secteur de la santé animale, avec des ventes de 3,88 milliards de dollars US en 2017. Zoetis a réalisé un chiffre d’affaires de 5,31 milliards de dollars US, tandis qu’Elanco a généré des ventes de Lilly de 3,09 milliards US $ la même année.

Merck a déclaré que Antelliq serait une filiale à part entière et exploitée séparément au sein de sa division de la santé animale.

Antelliq est la marque depuis février pour le groupe Allflex, dont les marques comprennent Allflex, SCR, Biomark et Sure Petcare.

Les produits d’Antelliq, qui ont généré des ventes de 360 millions d’euros (546,3 millions de dollars) au cours de l’exercice clos le 30 septembre, fournissent aux vétérinaires, aux agriculteurs et aux propriétaires d’animaux de compagnie une technologie numérique qui surveille les animaux et leur prédispose aux maladies.

Ces produits permettent d’accéder à des informations exploitables en temps réel pour améliorer la gestion du bétail et les résultats pour la santé, a déclaré Merck dans un communiqué.

Merck assumera la dette d’Antelliq de 1,15 milliard d’euros (1,75 milliard de dollars canadiens), qu’elle compte rembourser peu de temps après la clôture de la transaction, prévue pour le deuxième trimestre de 2019.

La société de capital-investissement BC Partners détient actuellement une participation majoritaire dans Antelliq.

Source : https://www.agcanada.com/daily/merck-bolsters-animal-health-unit-with-allflex-deal

 

Comments are closed.