L’usine de Guelph de Cargill exploitera le bœuf durable

//  29 juillet 2020  //  Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

4aout2020-3

Cargill dit qu’elle est en passe d’ouvrir l’Est du Canada à sa chaîne d’approvisionnement de bœuf certifiée durable.

L’entreprise affirme que son usine de transformation de Guelph venait d’être certifiée selon les normes de durabilité, telles qu’établies par la Table ronde canadienne pour le bœuf durable, lorsque la pandémie COVID-19 a pris de l’ampleur.

Tiré de manitobacooperator.ca – par Alexis Stockford – Publié le 27 juillet 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«C’était fin février, fin mars, lorsque cela a été finalisé», a déclaré Emily Murray, directrice générale des ventes de bœuf de Cargill à McDonald’s. «C’était donc vraiment juste avant la pandémie.»

Pourquoi c’est important : l’Est du Canada est un grand marché pour les bovins de boucherie du Manitoba. Maintenant, pour la première fois, certains de ces bovins pourraient rapporter au producteur un rendement supplémentaire pour la durabilité.

L’emplacement de Cargill à High River en Alberta, qui a dû fermer temporairement en raison du COVID-19 plus tôt cette année, était auparavant le seul débouché de l’entreprise pour la chaîne de valeur certifiée.

La fermeture, ainsi que les ralentissements de la transformation ou les fermetures dans d’autres usines de transformation du bœuf de l’Alberta, ont entraîné une baisse du marché général du bœuf, alors que les animaux reculaient jusqu’à la ferme.

La transformation dans leur chaîne de valeur durable «fléchissait» avec l’industrie en général à l’époque, a déclaré Emily Murray.

Les Manitobains pourraient avoir un intérêt particulier pour les nouvelles, étant donné le nombre de bovins vivants que la province expédie dans l’Est du Canada plutôt que de se rendre en Alberta.

La Manitoba Forage and Grassland Association, une des organisations qui défend les pratiques durables du bœuf et l’agriculture régénératrice, a accueilli la nouvelle.

«Je crois que la certification Cargill à Guelph est un bon programme pour Verified Beef Production Plus», a déclaré le président Larry Wegner. « Cela fera en sorte qu’il y ait une autre option pour obtenir des retours aux producteurs. »

Selon Emily Murray, l’entreprise est, «en conversation avec notre chaîne d’approvisionnement de l’Est maintenant, venant à Guelph, pour travailler avec les parcs d’engraissement de cette région, les organisations de producteurs, les représentants de VBP +, pour voir comment nous pouvons également développer la chaîne d’approvisionnement dans l’Est, et cela va également basculer le commutateur pour plusieurs de nos clients qui sont très orientés vers l’Est sur ce qu’ils sont capables de faire».

Écrous et boulons

L’année dernière, Cargill a annoncé qu’elle étendrait sa chaîne de valeur du bœuf durable à un programme permanent. Le programme crée une chaîne de valeur séparée pour les animaux élevés et transformés conformément aux normes CRSB. Les fermes, les parcs d’engraissement et les transformateurs doivent tous passer un audit par le biais de Verified Beef Production Plus ou Where Food Comes From Inc. pour être éligibles au programme. Le bœuf est alors destiné aux partenaires d’utilisation finale du programme, tels que McDonalds et Harvey’s.

Les producteurs gagnent ensuite un paiement par tête, en supposant qu’ils ne sont transférés que vers d’autres sites certifiés. À la fin de 2018, ces paiements s’élevaient à 18,48 $ par tête et sont déterminés par le nombre de bovins transportés dans le système d’un trimestre à l’autre.

McDonald’s est devenu le premier utilisateur final à s’approvisionner en viande de la chaîne d’approvisionnement en 2018. Le restaurant a promis que 30% du bœuf de sa gamme de hamburgers Angus proviendrait de fermes certifiées CRSB.

Harvey’s a par la suite fait écho à cette promesse et s’est engagé à s’approvisionner au moins 30% du bœuf entrant dans son Original Burger auprès de fermes certifiées CRSB.

Emily Murray dit qu’il est trop tôt pour dire combien de bovins de la chaîne de valeur durable passeront à Guelph, compte tenu de l’impact de la pandémie.

«Nous n’avons vraiment pas été en mesure de dépenser le dernier trimestre car nous avions prévu de nous concentrer sur cette chaîne d’approvisionnement», a-t-elle déclaré.

Cargill dit qu’elle travaillera avec des organisations partenaires en Ontario, au Québec et au Manitoba dans un proche avenir pour aider à étoffer ces détails.

Source : https://www.manitobacooperator.ca/livestock/beef-cattle/eastern-cargill-plant-tapping-into-sustainable-beef

Comments are closed.