L’importance de garder les veaux toujours au sec

//  11 mars 2018  //  Marchés, Vache/veau et Approvisionnement veau  //  Commentaires fermés

15 mars 2018
Les quantités records de neige reçues dans certaines parties du pays compliquent les choses dans les enclos et les pâturages, où les producteurs et les grands éleveurs doivent composer avec une fonte abondante en pleine période de vêlage.
Cody Creelman de l’entreprise Services vétérinaires de l’agro-santé, en Alberta, mentionne qu’il est important d’offrir aux vaches des surfaces de pâturages propres, spacieuses et sèches afin de réduire le nombre d’agents pathogènes dans les zones de vêlage.
«Le risque de contamination par des pathogènes est plus élevé si les veaux naissent dans les conditions humides, souligne M. Creelman. En effet, si le vêlage dans les conditions boueuses, les veaux peuvent être contaminés par la voie orale par les pathogènes présente sur le pis de leur mère, ou par les pathogènes présente dans l’environnement. »

Faites de l’espace
S’il y a beaucoup de neige, il est important de supprimer pour faire plus d’espace, ajoute M. Creelman.
«Nous avons besoin de plus de vaches sur les plus grandes surfaces possibles; plus les animaux sont exposés à des concentrations élevées de pathogènes », résume-t-il.
La propreté des surfaces est aussi primordiale, d’où l’importance de trouver des pâturages qui n’ont pas été surutilisés pour les vaches.

L’importance du facteur temps
Trevor Welch possède un troupeau composé d’une trentaine de vaches de race Black Angus à sa ferme située près de Glassville, dans le Centre-Ouest du Nouveau-Brunswick.
Depuis plusieurs années, le vêlage a également lieu en janvier dans cette ferme.
«Mon grand-père et mon père commençaient le vêlage en mars, alors que le printemps est très humide et boueux, dit M. Welch. Nous avons constaté que de nombreuses maladies des veaux, comme la diarrhée, étaient attribuables simplement aux conditions environnantes. »
Il est aussi judicieux de conduire les veaux dans le terrain plus élevé ou d’ouvrir les portes de l’étable après la naissance des veaux pour eux s’éloigner des zones détrempées et boueuses.

Besoins nutritionnels
M. Creelman et M. Welch insistent sur la nécessité de répondre aux besoins nutritionnels des vaches et des veaux avant et après le vêlage.

En conclusion
L’aménagement d’un endroit dégagé et sec pour la naissance des veaux aide les nouveaux nés à partir du bon pied.

Article par: Craig Lester

Source:

Articles:

Comments are closed.