Les transformateurs ont des difficultés avec les définitions de la viande

//  14 mars 2018  //  Marchés, Tendances et consommateurs  //  Commentaires fermés

The_Western_producer

Par Barbara Duckworth,
Publié le 1 mars 2018

PHOENIX, Ariz. – La définition de la viande dérivée des animaux ou des plantes est devenue un sujet très sensible.

Des groupes aux États-Unis veulent des éclaircissements sur la définition et la réglementation des produits à base de plantes et de la viande issue d’une culture de cellules animales plutôt que du bétail.

Aucun produit n’est encore sur le marché, mais un produit de type poulet pourrait être commercialisé plus tard cette année.

(Traduction libre de Mylène Noël)

« Nous nous en soucions car cela nous donne des indications sur l’un des problèmes fondamentaux. Qui aura la responsabilité de ces produits s’ils commencent à être commercialisés ou lorsqu’ils seront commercialisés ? » , a déclaré Mark Dopp de l’organisation des transformateurs, North American Meat Institute.

Les hamburgers au tofu sont sur le marché depuis 20 ans et sont étiquetés comme tels, mais des groupes comme l’institut de la viande veulent savoir comment ces produits pourraient être réglementés et identifiés pour les consommateurs.

L’étiquette «viande propre» ne sera probablement pas autorisée car elle remet en question l’intégrité d’autres produits.

« Les technologies qui produisent ces sortes de produits à base de plantes s’améliorent continuellement et nous les voyons maintenant dans les restaurants et sur les étagères parmi les viandes de détail » , a-t-il déclaré lors du récent congrès de la Cattlemen’s Beef Association à Phoenixl

La NCBA a adopté une résolution visant à protéger les consommateurs et l’industrie du bœuf contre les «fausses étiquettes de viande et d’étiquetage trompeur».

La US Cattlemen’s Association a également soumis une pétition au Service de la sécurité et de l’inspection des aliments du Département américain de l’agriculture demandant des éclaircissements sur ces produits afin que les consommateurs soient informés de la différence entre le bœuf dérivé du bétail et les produits créés en laboratoire.

Personne ne sait qui devrait superviser ces produits, a déclaré Dopp.

« Il est hautement improbable que les protéines à base d’animaux finissent par être réglementées par (la Food and Drug Administration). Quelqu’un doit changer la définition de la viande ou ces produits ne seront pas autorisés à s’appeler de la viande », a-t-il dit.

En règle générale, la loi fédérale sur l’inspection des viandes confère la compétence principale à l’USDA.

 

L’acte définit la viande comme n’importe quelle partie des muscles squelettiques des bovins, moutons et porcs, ou des muscles qui se trouvent dans la langue, le diaphragme, le cœur ou l’œsophage avec ou sans graisse et parties d’os.

« J’ai de sérieuses questions à savoir si ces produits de laboratoire répondront à cette définition basée sur la source des cellules et comment elles sont cultivées » , a déclaré Dopp.

La définition d’un produit alimentaire à base de viande dit qu’il comporte plus d’un ingrédient et que l’un des ingrédients est de la viande. Par exemple, une pizza au pepperoni ou une longe de porc marinée est un produit alimentaire à base de viande.

« Il y a un argument assez convaincant qui veut inclure les produits cultivés en laboratoire, les produits à base de protéines animales » , a-t-il dit.

L’organisation de Dopp veut également s’assurer que ces produits sont fabriqués selon les mêmes directives que les autres produits alimentaires avec des procédures d’exploitation standard et un plan de point de contrôle critique pour l’analyse des dangers.

Il a également remis en question ce qui pourrait arriver avec les sous-produits utilisés pour fabriquer de la nourriture pour animaux de compagnie ou du cuir.

« Si cela devient viable dans un contexte commercial, quelles sont les ramifications que pourraient utiliser les autres industries de sous-produits comme le cuir, les produits pharmaceutiques ou les aliments pour animaux de compagnie. Cela pourrait avoir un impact négatif » , a-t-il déclaré.

Source:

Articles:

Comments are closed.