Les prix du bœuf en boîte s’affaissent sous l’offre croissante

//  22 juillet 2020  //  Analyses de marché, Marchés  //  Commentaires fermés

28juillet2020-5

Les prix du bœuf en boîte Choice ont chuté à 200,47 $ le quintal, le vendredi 17 juillet 2020; le prix le plus bas du bœuf en boîte Choice depuis décembre 2017. Les facteurs de l’offre et de la demande sont à l’œuvre pour faire baisser les prix de gros du bœuf.

Tiré de drovers.com – par Derrell Peel – Publié le 20 juillet 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

La production de bœuf estimée la semaine dernière était de 538,4 millions de livres, 2,1% de plus que la même semaine l’an dernier. L’abattage de bovins estimé la semaine dernière était de 650 000 têtes, en légère baisse par rapport à 655 400 l’an dernier. Les derniers poids de carcasse ont des carcasses de bœuf pesant en moyenne 896 livres, soit une augmentation de 35 livres d’une année sur l’autre et des carcasses de génisses à 826 livres, 34 livres de plus qu’à la même période l’an dernier.

Les gros bovins engraissés dans les parcs d’engraissement ont empêché la baisse saisonnière normale du poids des carcasses en avril, mai et juin. En 2019, le poids des carcasses des bœufs est passé de 896 livres au début de l’année à un minimum saisonnier de 842 livres la première semaine de juin; une différence de 50 livres. Cette année, le poids des carcasses des bœufs était de 896 livres en juin, en baisse de 16 livres par rapport aux 912 livres au début de l’année. Le poids de carcasse hebdomadaire le plus bas des bouvillons cette année était de 886 livres en avril, avant que les poids n’augmentent pendant la saison en mai et juin.

Bien que l’été soit la saison des grillades, la période entre le 4 juillet et la fête du Travail est une période de demande de bœuf relativement faible. Cette période est normalement une période de faible demande de bœuf pour les restaurants, aggravée cette année par un secteur de la restauration toujours en reprise. Par exemple, le prix de gros du filet de bœuf (189A) est actuellement inférieur de près de 17% d’une année à l’autre. Le faux-filet en gros (112A) est en baisse de près de 3% par rapport à l’an dernier. Ces articles sont plus populaires sur les menus des restaurants.

Le contre-filet de bœuf en gros (180), peut-être le steak à griller le plus populaire, a été vendu près de 11% plus cher la semaine dernière que l’an dernier. Les achats de bœuf devraient reprendre en août en prévision de la fête du Travail. Après toutes les perturbations sur les marchés alimentaires au cours du premier semestre, il est difficile de savoir si les marchés suivent des tendances saisonnières normales tout au long de l’été.

À plus long terme, la demande de viande bovine pourrait être affectée par la récession économique. Les impacts n’ont pas été évidents jusqu’à présent, mais le chômage est toujours élevé et certaines allocations de chômage prendront fin ce mois-ci. La COVID-19 étant loin d’être contrôlée, une incertitude considérable demeure quant à la façon dont les horaires scolaires, les activités sportives et les voyages d’affaires pourraient affecter la demande de bœuf cet automne.

La production de bœuf sera plus élevée d’une année à l’autre pour le reste de l’année. Cela peut se combiner avec une demande limitée pour maintenir les prix de gros de la viande bovine sous pression à l’avenir.

Source : https://www.drovers.com/article/derrell-peel-boxed-beef-prices-sag-under-growing-supply

Comments are closed.