Les pays du Partenariat trans-pacifique s’implantent sur le marché japonais du bœuf

//  8 mars 2019  //  Commerce international et Accords commerciaux  //  Commentaires fermés

12mars2019-10

Les pays producteurs de viande de bœuf comme l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et le Mexique obtiennent un meilleur accès au Japon grâce à la réduction des droits de douane, conférant à ces exportateurs un avantage important par rapport aux producteurs de viande de bœuf américains.

Dans un article de presse publié par le Nikkei Asian Review, une publication financière japonaise, il est indiqué que les pays restants de l’accord commercial du Partenariat transpacifique (PTP), qui regroupe onze nations, ont vu leurs ventes de bœuf augmenter au Japon.

Tiré de AGWEB – par Wyatt Bechtel – Publié le 28 février 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Le ministère japonais des Finances estime que l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et le Mexique, tous membres du PTP, ont vu leurs importations de bœuf augmenter de 56% en janvier par rapport à l’année précédente, pour atteindre 33 000 tonnes métriques. En raison du PTP, les valeurs tarifaires sur les importations de viande de bœuf en provenance de ces pays ont chuté de 38,5% de 27,5%.

Le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, a déclaré que les acheteurs au Japon avaient hésité à acheter du bœuf en décembre pour attendre jusqu’en janvier, lorsque les droits de douane ont été abaissés, contribuant ainsi à alimenter l’augmentation du tonnage.

L’accès au Japon continuera probablement d’augmenter dans les pays du PTP, l’accord prévoyant d’abaisser les droits de douane sur le bœuf à 9% d’ici 2033.

Les États-Unis étaient à l’origine un membre fondateur du PTP jusqu’à ce que le président Donald Trump se soit officiellement retiré de l’accord. Malgré ce mouvement, les États-Unis ont enregistré une augmentation de 21% par rapport au mois de janvier précédent pour les importations de bœuf au Japon. Cependant, les États-Unis ont également perdu 6% de leurs parts de marché au Japon au cours de la même période.

«Nous avons toujours un droit de 38,5% sur le bœuf américain entrant au Japon, tandis que nos principaux concurrents via le RTPC ou le PTP, sans les États-Unis, bénéficient désormais de tarifs réduits», a déclaré Dan Halstrom, président et chef de la direction de la US Meat Export Federation.

L’administration Trump a exprimé son intérêt pour la négociation d’un accord commercial bilatéral avec le Japon qui pourrait aider à mettre les producteurs de bœuf américains sur un pied d’égalité.

Les autres pays du Partenariat transpacifique comprennent : Brunei, le Chili, la Malaisie, le Pérou, Singapour et le Vietnam.

Source : https://www.drovers.com/article/tpp-countries-gaining-foothold-japanese-beef-market

Comments are closed.