Les consommateurs parlent : les agriculteurs «durables» recherchés

//  4 septembre 2019  //  Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

10septembre2019-3

Les consommateurs souhaitaient autrefois que les agriculteurs soient locaux, en bonne santé ou en sécurité, mais un nouveau mot est en tête du classement cette année, selon une nouvelle étude mondiale réalisée par Cargill. En un mot, les consommateurs veulent que les agriculteurs soient «durables».

Tiré de drovers.com – par Jennifer Shike – Publié le 29 août 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Cargill a découvert que la moitié des 4 000 personnes interrogées aux États-Unis, en Chine, au Mexique et en Espagne considéraient un agriculteur essentiellement comme une «personne qui nourrit le monde». Seulement 25% ont choisi «l’intendant des ressources naturelles de la Terre» — un tiers des contributeurs ont mis en doute la durabilité à long terme de l’agriculture d’aujourd’hui.

L’enquête a révélé que les consommateurs avaient une longue liste d’attentes envers les agriculteurs, la plupart des répondants affirmant se sentir bien informés sur la manière dont leur nourriture est produite. Les agriculteurs devraient se préoccuper avant tout de «fournir des aliments sains, abondants et abordables», a déclaré la majorité. Pourtant, ces mêmes personnes préféreraient que leur nourriture vienne de fermes plus petites/spécialisées, locales ou biologiques — qui ne peuvent pas nécessairement rivaliser sur les coûts, indique un communiqué de Cargill.

Une étude Cargill réalisée en 2019 indique que 30% des personnes interrogées souhaitent que les agriculteurs soient durables.

«Les agriculteurs tentent de nourrir le monde, de protéger les ressources de la planète et de subvenir aux besoins de leurs familles», a déclaré Heather Tansey, responsable de la durabilité des activités de Cargill dans les domaines de la protéine et de la nutrition animale. «Ceux-ci ne sont pas mutuellement exclusifs. Les agriculteurs du monde entier adoptent des pratiques de conservation pour nourrir la population, la planète et la santé de leurs entreprises.»

Bien que 75% des répondants pensent que l’agriculture de pointe est une bonne chose, très peu de répondants voient les agriculteurs de cette façon aujourd’hui. «Technologiquement avertis» était l’un des termes les moins associés aux agriculteurs.

L’enquête a montré une vision positive de 95% des agriculteurs. Cependant, l’une des principales conclusions de l’enquête suggère qu’il est nécessaire de mieux partager les pratiques d’élevage avec les consommateurs, les producteurs de protéines animales étant perçus moins favorablement que les agriculteurs qui cultivent.

«C’est difficile d’être agriculteur», reconnaît David Webster, qui a grandi dans une ferme et dirige le secteur de la nutrition animale de Cargill. «Nous contribuons à faire de l’agriculture une partie de la solution au besoin pressant de faire plus avec moins dans le secteur de l’alimentation et de l’agriculture.»

Source : https://www.drovers.com/article/consumers-speak-sustainable-farmers-wanted

Comments are closed.