Les agriculteurs se sentent de plus en plus attaqués

//  28 octobre 2019  //  Dossiers  //  Commentaires fermés

29octobre2019-6

Selon de nouvelles données, les agriculteurs se sentent de plus en plus attaqués par le grand public, ce qui les place dans une situation qui ajoute du stress à leur vie.

L’étude qualitative de l’Université de Guelph a mis en évidence un thème général, à savoir que les producteurs se soumettent à un examen plus approfondi de la part du public, ce qui crée un stress supplémentaire.

«Un nombre surprenant de personnes ont déclaré que le public ne comprenait pas l’agriculture, ne connaissait pas l’agriculture ou ne faisait pas confiance à l’agriculture», a déclaré Andria Jones Bitton, qui a participé à l’étude et est chercheur en santé mentale des agriculteurs et vétérinaires. avec l’université.

« Ils ont mentionné les différentes attaques qu’ils subissent, ce qui affecte leur dignité et leur honneur », a-t-elle déclaré.

Mme Jones-Bitton a présenté les résultats de l’étude lors du congrès annuel de l’Association canadienne de sécurité agricole à Québec.

Tiré de The Western Producer – par Jeremy Simes – Publié le 24 octobre 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les chercheurs ont mené des entretiens approfondis avec 75 agriculteurs et professionnels de l’agriculture vivant principalement en Ontario.

Ils ont extrapolé les thèmes communs des entretiens, en concluant que l’examen par le public était un sujet souvent abordé par les participants.

En outre, ils ont constaté que de nombreux producteurs déclaraient se sentir plus souvent attaqués lorsqu’ils remplissaient leurs réponses à l’enquête nationale sur la santé mentale.

«Avec les pressions supplémentaires exercées par les attaques d’activistes sur les agriculteurs, cela peut représenter une menace énorme pour la santé et le bien-être des animaux, la biosécurité et les familles vivant dans ces exploitations», a déclaré Mme Jones-Bitton.

Il y a eu récemment plus de cas de manifestants qui ont pénétré dans des fermes.

En Alberta, par exemple, des manifestants sont entrés dans une grange à dindes, exigeant que le fermier leur donne une partie des animaux afin qu’ils puissent les emmener dans un sanctuaire.

L’agriculteur a obéi, mais cela a suscité de vives réactions parmi la communauté agricole. Les producteurs ont déclaré que les manifestants menaçaient le bien-être des animaux, la biosécurité et le sentiment de sécurité et de bien-être des agriculteurs.

En réponse, le gouvernement provincial a imposé des amendes plus sévères et une peine d’emprisonnement potentielle pour les intrus. La province envisage également de nouvelles lois pour régler ce problème.

Mme Jones Bitton a déclaré que des lois plus strictes pouvaient aider à empêcher les manifestants d’empiéter sur les fermes et de voler des animaux, affirmant que ce n’était pas différent de quelqu’un qui fait du shopping dans un magasin. Mais les agriculteurs devraient également chercher à créer des ponts avec le public, en leur montrant que l’agriculture est soumise à des normes élevées en matière de bien-être animal, a-t-elle ajouté.

«Nous devons parler aux gens de la réalité et les faire participer à des événements à la ferme, afin qu’ils puissent constater par eux-mêmes que ces animaux sont bien soignés», a-t-elle déclaré.

John McCart, président de la Quebec Farmers Association, a déclaré que même si les agriculteurs sont soumis à une surveillance accrue, ils doivent informer le public.

Il a fait référence à un événement dans lequel une ferme n’a pas annulé un événement malgré la menace de manifestants.

«Les organisateurs de cet événement ont décidé d’être préparés», a-t-il déclaré, ajoutant que les manifestants ne se sont jamais présentés. «Nous avons l’obligation de montrer ce que nous faisons au public pour qu’il comprenne mieux. Ces événements aident vraiment à raconter notre histoire.»

Mme Jones-Bitton a déclaré que les chercheurs devaient proposer des programmes fondés sur des preuves susceptibles d’améliorer la santé mentale des agriculteurs.

Source : https://www.producer.com/2019/10/farmers-feel-increasingly-under-attack/

Comments are closed.