Le secteur de l’emballage de viande a besoin d’inspecteurs fédéraux

//  29 mars 2020  //  Dossiers, Gouvernement  //  Commentaires fermés

31mars2020-8

Le gouvernement fédéral cherche des moyens de maintenir les niveaux de dotation en personnel d’inspection dans les usines d’emballage de viande agréées par le gouvernement fédéral.

S’adressant aux médias samedi à Ottawa, la ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a abordé les préoccupations entourant la capacité de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) de poursuivre les travaux d’inspection des viandes.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par DC Fraser – Publié le 23 mars 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Le service de presse Reuters a cité lundi deux sources anonymes directement au courant de l’affaire, affirmant que l’ACIA avait informé vendredi les emballeurs de viande qu’elle prévoyait de réduire ses heures de travail dans les usines inspectées par le gouvernement fédéral, en raison de contraintes de capacité.

On ne sait pas encore quand la réduction des effectifs — qui mettrait fin aux heures supplémentaires et aux quarts de samedi — prendrait effet, a rapporté Reuters.

L’annonce de l’agence intervient au milieu d’un pic lié à la coronavirus dans la demande de viande alors que les consommateurs stockent de la nourriture, ce qui a augmenté ces derniers jours en augmentant les prix au comptant du bétail et des bovins d’engraissement et des porcs maigres à terme.

«Il y a des défis concernant les ressources humaines à l’ACIA, principalement pour nos inspecteurs», a déclaré Mme Bibeau, ajoutant qu’elle travaille avec l’industrie et les provinces sur la question.

Elle a dit qu’elle travaille avec l’industrie et qu’elle consulte les provinces sur la façon dont elles peuvent partager les ressources, telles que les inspecteurs provinciaux, et «trouver différentes façons de rendre (le processus) plus facile et plus rapide», a-t-elle déclaré.

L’ACIA rappelle également des inspecteurs qui ont pris leur retraite récemment, a-t-elle déclaré.

Elle a reconnu qu’il y avait « un défi en termes de capacité, mais nous travaillons actuellement ».

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/meat-packing-sector-needs-federal-inspectors

Comments are closed.