Le secteur de la viande bovine se mobilise contre les ruptures d’approvisionnement

//  23 mars 2020  //  Achat local, Dossiers, Marchés  //  Commentaires fermés

17mars2020-8

Garder la frontière ouverte et répondre à la demande de bœuf sont des priorités absolues. Des équipes d’éleveurs et de représentants du gouvernement élaborent rapidement des plans et des politiques pour assurer le fonctionnement du secteur pendant la pandémie de COVID-19, a déclaré le vice-président exécutif de la Canadian Cattlemen’s Association.

«Notre objectif principal est évidemment d’assurer une production et un commerce stables de bœuf qui puissent continuer dans le cadre de la pandémie de COVID-19», a déclaré Dennis Laycraft lors d’une séance de discussion en ligne vendredi dernier.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Alexis Kienlen – Publié le 20 mars 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada et divers ministères et nos homologues américains pour maintenir l’intégrité des aliments et du commerce entre nos deux pays. La préparation est la clé de tout cela alors que nous gérons notre chemin.»

Jusqu’à présent, les choses fonctionnent très bien.

«Je suis heureux de dire qu’ils trouvent que la demande de bœuf est particulièrement forte en ce moment, car il y a une demande de viande, en particulier dans le secteur de la vente au détail», a-t-il déclaré. «Un certain nombre de processeurs traitent six jours par semaine pour répondre à cette demande.»

«L’approvisionnement alimentaire canadien avait déjà mis en place de solides mesures pour assurer la sécurité de notre approvisionnement alimentaire et la santé de nos travailleurs. Ils ont mis en œuvre des mesures encore plus fortes et plus robustes, compte tenu du contexte COVID-19.«

L’ACC travaille également avec des fonctionnaires fédéraux et d’autres groupes d’agriculteurs sur la façon dont les programmes de gestion des risques de l’entreprise peuvent mieux soutenir les producteurs.

«L’annonce actuelle du gouvernement comprend une augmentation du crédit aux producteurs par l’entremise de Financement agricole Canada», a déclaré Dennis Laycraft. (Les détails sur la façon dont cela fonctionnera devraient être publiés lundi.)

«Nous recommandons également que le gouvernement reconnaisse que l’ensemble de l’approvisionnement alimentaire du Canada est désigné infrastructure essentielle en vertu du cadre de gestion des urgences.»

Le gouvernement élabore également les détails sur la façon de faire entrer des travailleurs étrangers temporaires dans le pays malgré la fermeture des frontières, a déclaré Janice Tranberg, présidente et chef de la direction de la National Cattle Feeders Association.

«En vertu de la proposition, nous demandons spécifiquement que l’interdiction des voyageurs étrangers au Canada soit modifiée afin d’inclure une exemption pour les travailleurs agroalimentaires, qui autrement seraient admissibles aux conditions du programme des travailleurs étrangers temporaires», a-t-elle déclaré. «Ces travailleurs seraient soumis à des protocoles de santé publique rigoureux.»

L’ACC collabore également avec les marchés aux enchères et le Conseil canadien des races de bœuf pour produire de l’information pour ceux qui organisent et assistent aux ventes de taureaux et de bovins. Cela et d’autres informations liées à la pandémie peuvent être trouvées sur le site Web de l’association.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/beef-sector-mobilizes-against-supply-disruptions/

 

 

Comments are closed.