Le poids des carcasses affiche une tendance à la hausse

//  19 février 2020  //  Dossiers, Qualité de la viande et de la carcasse  //  Commentaires fermés

25fev2020-5

Le dernier poids hebdomadaire de carcasse de bœuf de l’USDA était de 897 livres, en baisse de quatre livres par rapport à la semaine précédente, mais de 12 livres de plus que la même semaine il y a un an. Les poids des carcasses des génisses dans les dernières données hebdomadaires étaient de 833 livres, en hausse d’une livre par rapport à la semaine précédente et de 13 livres de plus que la même semaine l’an dernier. Il semble que le poids des carcasses ait repris une tendance à la hausse à long terme après avoir ralenti les trois dernières années.

Tiré de drovers.com – par Derrell Peel – Publié le 18 février 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Le poids moyen des carcasses de bouvillons en 2019 était de 879,0 livres, en baisse de 1,5 livre d’une année à l’autre. Le poids des carcasses des génisses en 2019 était de 813,1, en baisse de 3,4 livres par rapport à l’année précédente. Les poids mensuels des carcasses de bouvillons ont été plus faibles d’une année à l’autre pour les neuf premiers mois de 2019 avant de progresser fortement à la fin de l’année. En fait, les poids mensuels des carcasses de bouvillons étaient inférieurs d’une année à l’autre pour 31 des 41 mois de mai 2016 à septembre 2019. Les poids des carcasses des génisses étaient inférieurs 26 sur 38 mois d’août 2016 à septembre 2019. Cependant, les poids des carcasses des bouvillons et des génisses ont bondi nettement plus élevé en novembre et décembre par rapport à l’année précédente et semble avoir repris la tendance à long terme de l’augmentation du poids des carcasses.

Les poids annuels des carcasses de bouvillons ont culminé en 2015 à 892,0 livres et ont diminué en moyenne depuis, en particulier à partir de 2017. Le poids des carcasses des génisses a culminé en 2016 à 821,5 livres et a diminué en moyenne jusqu’en 2019.

La modération du poids des carcasses depuis 2016 a soulevé la question de savoir si la longue tendance à l’augmentation du poids des carcasses était terminée. Depuis 1960, le poids des carcasses de bouvillons a augmenté de 3,8 livres en moyenne chaque année, passant de 656,3 livres en 1960 à 879 livres en 2019. Le poids des carcasses des génisses a augmenté en moyenne annuelle de 4,5 livres, passant de 545,6 livres en 1960 à 813,1 livres en 2019.

D’autres tendances intéressantes du poids des carcasses sont apparues au fil du temps. Le poids des carcasses de bœuf a augmenté par rapport au poids des carcasses de taureaux à tel point que le poids moyen annuel des carcasses de bouvillon en 2019 (879,0 livres) était de 1,7 livre plus lourd que le poids moyen des carcasses de taureaux (877,3 livres). Au cours des 50 dernières années, les carcasses de taureaux pesaient en moyenne 56,8 livres de plus que les bouvillons, mais l’écart s’est réduit à seulement 18,3 livres au cours de la dernière décennie. Une seule fois auparavant, en 1976, une baisse inhabituelle du poids des carcasses de taureaux a entraîné des bouvillons en moyenne plus lourds que les carcasses de taureaux.

Le poids des carcasses de génisses a augmenté plus rapidement que le poids des carcasses de bouvillons au fil du temps, comblant ainsi l’écart entre les poids de carcasses de bouvillons et de génisses. Dans les années 1960, les carcasses de génisses représentaient en moyenne 84,1% du poids des carcasses de bouvillons, les génisses pesant en moyenne 105,1 livres de moins que les carcasses de bouvillons. Au cours de la dernière décennie, les carcasses de génisses représentaient en moyenne 92,1% du poids des bouvillons, soit 68,3 livres de moins que les bouvillons. L’amélioration de la génétique des bovins et de la technologie d’alimentation a permis aux poids des carcasses de bouvillons et de génisses de continuer à augmenter.

Cependant, plusieurs études ont montré que des carcasses plus grosses et des morceaux de bœuf plus gros (plus gros steaks) qui en résultent ont des implications négatives sur la demande. Si la tendance des carcasses plus importantes reprend, ces problèmes continueront de croître, entraînant une augmentation des besoins de fabrication des produits et une commercialisation alternative des produits.

Des poids de carcasse plus élevés en 2020 devraient maintenir la production totale de viande bovine à des niveaux record ou presque, même si l’abattage des bovins diminue légèrement. De plus, le poids des carcasses de bouvillons et de génisses en 2020 pourrait indiquer si l’industrie reprend la tendance à long terme des carcasses de plus en plus grandes.

Source : https://www.drovers.com/article/derrell-peel-carcass-weights-resume-uptrend

Comments are closed.