Le Japon accepte la viande biologique du Canada

//  29 juillet 2020  //  Gouvernement, Règlementation  //  Commentaires fermés

4aout2020-2

Le Canada et le Japon ont élargi leur arrangement d’équivalence biologique.

Les deux pays ont annoncé que, à compter du 16 juillet, leur accord de 2015 qui reconnaissait les systèmes de certification biologique de l’autre comprend désormais les produits de l’élevage et les aliments transformés contenant des ingrédients du bétail.

Tiré de producer.com – par Karen Briere – Publié le 23 juillet 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

L’accord antérieur incluait des plantes et des aliments transformés à base de plantes et permettait la vente de produits certifiés biologiques dans l’un ou l’autre pays.

Selon les lettres échangées entre l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et des Pêches, l’équivalence est subordonnée à ce que chaque pays informe l’autre de tout changement aux organismes de certification accrédités, des propositions de législation qui modifieraient l’accord et des cas non-conformité.

L’accord permet au Canada d’expédier des produits biologiques contenant de la volaille, du bœuf, du cheval, du mouton, de la chèvre et du porc.

La norme agricole japonaise limite les types de bétail biologique qui peuvent être étiquetés et vendus comme biologiques au Japon, même s’ils sont certifiés au Canada.

La lettre du Canada indique que les mêmes produits peuvent entrer au Canada et «peuvent être vendus, étiquetés et représentés au Canada comme biologiques, y compris l’affichage du logo biologique Canada ainsi que du sceau biologique japonais.

Ces produits sont considérés comme équivalents à ceux qui ont été fabriqués et transformés conformément à la partie 13 du règlement sur la salubrité des aliments au Canada.

L’accord comprend des dispositions d’importation. Les produits biologiques non réglementés par le JAS, comme le miel, les produits d’aquaculture et les aliments biologiques, peuvent être importés et vendus au Canada comme biologiques s’ils sont certifiés par un certificateur approuvé par l’ACIA.

Les produits entrant au Canada doivent également être accompagnés d’un certificat d’exportation d’un organisme de certification accrédité au Japon.

De même, le miel canadien, les algues marines et les aliments biologiques, par exemple, peuvent être importés et vendus au Japon.

Les deux pays prévoient un examen d’ici juillet 2025.

Source : https://www.producer.com/2020/07/japan-accepts-organic-meat-from-canada/

Comments are closed.