Le cas de la tuberculose bovine est officiellement fermée

//  7 mai 2018  //  Bien-être et Santé animale, Santé Humaine et Sécurité Alimentaire  //  Commentaires fermés

5mai2018-9

L’enquête menée dans trois provinces à la suite de l’apparition de la tuberculose bovine (TB) chez six bovins des Prairies, en 2016, a été officiellement fermée sans qu’aucun autre cas ne soit découvert.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a indiqué le 30 avril dernier avoir reçu les derniers résultats des tests de culture en laboratoire sur environ 30  000 animaux testés au cours de sa sonde.

«Tous les résultats étaient négatifs et l’enquête est maintenant terminée», a déclaré l’ACIA dans un communiqué lundi.

L’agence prévoit publier un rapport de synthèse en ligne en juin. L’enquête de l’ACIA a suivi la découverte d’une vache du nord-ouest de Medicine Hat, en Alberta, testée positive pour la tuberculose bovine lorsqu’elle a été abattue dans une usine d’emballage américaine fin septembre 2016.

Cinq autres bovins de la même exploitation agricole avaient ensuite été testés positifs à la maladie.

Des nombreux autres animaux dans les trois provinces des Prairies avaient également été testés. Parmi ceux-ci, environ 11 500 bovins ont été détruits, mais aucun autre cas n’a été découvert et aucune source d’infection n’a été identifiée pour les six bovins TB-positifs.

Une indemnisation d’environ 39 millions de dollars a été versée aux producteurs pour les animaux détruits du troupeau infecté et pour les troupeaux et animaux mêlés qui ont nécessité des tests post-mortem.

Les producteurs touchés ont également reçu des reports d’impôt sur le revenu et un programme fédéral-provincial pour aider à couvrir les coûts « extraordinaires » liés à la quarantaine.

Les producteurs dont les troupeaux ont été dépeuplés et qui ont terminé le nettoyage et la désinfection de leurs locaux ont depuis réapprovisionné leurs troupeaux, a indiqué l’ACIA.

Ces troupeaux ont depuis terminé la première des deux séries de tests pour vérifier que les animaux repeuplés sont exempts de TB bovine et qu’ils ne sont pas en quarantaine, a indiqué l’agence lundi. Une deuxième série de tests sera effectuée sur ces animaux cet automne.

L’ACIA a noté lundi qu’elle travaille toujours avec les gouvernements provinciaux pour soutenir les tests de détection de la tuberculose bovine chez les animaux sauvages. La «surveillance active» se déroulera cette année sur les wapitis dans la région de Suffield, dans le sud-est de l’Alberta.

Le gouvernement de l’Alberta note «un risque très faible» que les wapitis dans cette région soient infectés par la tuberculose bovine ou que tout wapiti local soit la source d’infection chez les bovins.

Chez les bovins canadiens, avant l’éclosion de 2016, la Colombie-Britannique a vu des troupeaux de bovins infectés en 2007, en 2008 et en 2011.

L’Alberta a observé la maladie chez les wapitis d’élevage dans les années 1990 et dans un troupeau de bisons d’élevage en 2001.

Au début de la plus récente étude, l’ACIA a découvert que la souche de Mycobacterium Bovis chez les six bovins TB positifs n’était pas la même que celle qui avait été détectée chez des animaux domestiques, des animaux sauvages ou des humains canadiens.

Au contraire, selon l’agence, la souche de Mycobacterium Bovis était «étroitement apparentée » à une souche provenant du bétail dans le centre du Mexique en 1997.

Le ministre de l’Agriculture, Lawrence MacAulay, a déclaré en février que l’enquête sur la tuberculose bovine avait «permis au Canada de conserver son statut de pays sans tuberculose bovine sans perturber l’accès aux marchés internationaux».

 

Source : https://www.country-guide.ca/daily/bovine-tb-probe-officially-closed

 

Comments are closed.