Le canola peut être utilisé pour l’alimentation du bétail

//  4 septembre 2019  //  Nutrition  //  Commentaires fermés

10septembre2019-2

La récupération des cultures de canola peut constituer un bon fourrage pour le bétail, affirme un spécialiste albertain du bœuf et du fourrage.

«En raison de la sécheresse qui règne dans le nord et le sud de la province, de l’ensemencement tardif et de l’orage de grêle dans d’autres régions, certaines cultures de canola pourraient être recyclées et utilisées pour l’alimentation du bétail», a déclaré Barry Yaremcio.

Les plants de canola en pleine floraison jusqu’au début du stade de gousse peuvent avoir la même valeur nutritive qu’un foin de bonne qualité mélangé de luzerne et d’herbe de première coupe.

Tiré de albertafarmexpress.ca – Publié le 30 août 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Les bovins mangent facilement du fourrage ou de l’ensilage de canola», a déclaré M. Yaremcio, ajoutant qu’il faudrait peut-être deux ou trois jours au bétail pour s’y habituer. «En fonction de la qualité, l’aliment vert ou l’ensilage de canola pourrait éventuellement constituer 100% de la ration journalière. Le canola endommagé par la grêle est plus difficile à évaluer et un résultat d’analyse de l’alimentation est nécessaire avant de pouvoir formuler des recommandations.»

L’ensilage de canola ou l’alimentation en fourrage présentent deux autres problèmes : leur teneur en nitrates et en soufre et leur teneur élevée en huile.

«Les conditions de sécheresse sont plus préoccupantes pour les nitrates car la culture ne s’est pas développée suffisamment pour utiliser tous les engrais appliqués. Une teneur élevée en soufre — supérieure à 0,4% dans la ration complète — peut causer la polio.»

Les graines de canola peuvent contenir jusqu’à 42% d’huile en poids, mais la fonction du rumen est altérée lorsque la teneur totale en graisse ou en huile de la ration dépasse 7%.

Des tests de teneur en nitrates, en soufre et en huile devraient être demandés lors des tests des aliments, a-t-il déclaré.

Les producteurs devraient envisager de travailler avec un expert pour élaborer un programme d’alimentation utilisant de la nourriture pour le canola ou de l’ensilage.

Sopurce : https://www.albertafarmexpress.ca/2019/08/30/a-poor-canola-crop-can-be-used-for-feed/

Comments are closed.