Le bœuf durable s’amène à table

//  10 décembre 2018  //  Achat local, Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

11decembre2018-15

Un encart publicitaire de McDonald’s Canada a été publié dans l’édition du samedi 8 décembre de La Presse + concernant son engagement à servir du bœuf certifié durable. Nous reproduisons ici le contenu de cet encart.

On peut également le consulter ici. (Édition du 8 décembre 2018, section ACTUALITÉS, écran 14)

Fidèle à son engagement public annoncé en juillet dernier, McDonald’s du Canada devient la première entreprise au pays à servir du bœuf canadien provenant de fermes et de ranchs certifiés durables. Voici comment cette certification valorisant le travail des éleveurs locaux promet d’apporter d’importants changements au sein de l’industrie alimentaire.

Un engagement envers le bœuf durable canadien

Les éleveurs de bœuf canadiens sont reconnus comme étant parmi les meilleurs au monde quant à la qualité de la viande. McDonald’s, qui accueille en moyenne trois millions de clients chaque jour, représente pour sa part l’un des plus grands acheteurs de bœuf au pays. Le choix de s’approvisionner à 100 % en bœuf de fermes et de ranchs canadiens pour ses pâtés à hamburgers témoigne bien de son engagement envers la qualité. Avec l’arrivée du bœuf durable, le géant de la restauration vise à faire encore mieux tout en encourageant d’autres entreprises à en faire autant.

« Ce partenariat avec les éleveurs canadiens, combiné à l’envergure de McDonald’s, crée une ère de changement et favorise la production de bœuf responsable pour les années à venir, ce qui sera bénéfique pour tous les Canadiens. »

– John E. Betts, président de McDonald’s du Canada

Une collaboration pour toute l’industrie

La création de la Table ronde canadienne sur le bœuf durable (TRCBD), en 2014, représente un partenariat inédit entre des associations de producteurs, des entreprises alimentaires et agricoles, le milieu universitaire, le gouvernement, des transformateurs, des fournisseurs, des organismes environnementaux comme WWF et Conservation de la nature Canada et des entreprises privées comme McDonald’s. Les meilleures pratiques mises de l’avant encouragent l’élevage bovin dans des conditions plus saines et à moindre impact écologique.

« Le consommateur se soucie de l’environnement, du bien-être des animaux et de leur santé. Le bœuf durable répond à toutes ces préoccupations-là. »

– Nathalie Côté, agronome

Les normes de la certification « bœuf durable »

Lorsqu’une entreprise désire obtenir la certification durable de la TRCBD, plus de 60 indicateurs sont passés en revue et des vérifications périodiques assurent le maintien des standards de qualité. Les inspecteurs évaluent notamment l’état des pâturages, l’accès à l’eau, la biodiversité du site, la qualité et les quantités de moulée offertes, les mesures de sécurité, de même que les systèmes de recyclage et d’efficacité énergétique. Toutes les exigences du Code de pratique des soins et de la manipulation des bovins du Canada doivent également être respectées.

« Tout est vérifié, ça demande de toujours travailler dans les meilleures conditions possibles et d’offrir le meilleur produit possible, en respectant l’environnement au maximum. »

– Jean-Marc Paradis, producteur de bœuf durable certifié

Réduire l’empreinte écologique

L’évolution des pratiques d’élevage a également un impact positif sur l’empreinte écologique. Selon le docteur Reynold Berger, directeur scientifique de l’organisme Beef Cattle Research Council, la production d’une livre de bœuf nécessite aujourd’hui 17 % moins d’eau et produit 15 % moins de gaz à effet de serre qu’il y a 30 ans. Toujours selon l’expert, ce progrès est attribuable à l’amélioration des soins de santé et de la nutrition des animaux.

20 millions de hamburgers au bœuf Angus provenant de fermes et de ranchs certifiés durables d’ici l’été

L’arrivée du bœuf durable dans les restaurants McDonald’s du Canada est planifiée de façon progressive, à commencer par la sélection Grand Angus, et accompagnée du logo de certification distinctif. D’ici septembre 2019, le restaurateur prévoit ainsi servir 20 millions de hamburgers préparés à partir de bœuf Angus provenant de fermes et de ranchs certifiés durables. Par la promotion de cette viande distinctive, McDonald’s vise à ce que tous les produits de bœuf figurant à son menu – de même qu’au menu des autres chaînes – répondent à la certification.

 

Comments are closed.