Le bétail, contributeur de GES ou non?

//  30 octobre 2019  //  Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

5novembre2019-2

Les données sont multiples, et les moyens de les calculer le sont tout autant. Quelle est la réelle contribution du bétail au réchauffement de la planète? L’expert en changements climatiques Frank Mitloehner, de l’Université de Californie à Davis, éclaircit la question. Entretien.

Tiré de cooperateur.coop/fr – par Patrick Dupuis – Publié le 29 octobre 2019
| Adaptation libre par la rédaction |

Coopérateur : Pourquoi est-ce si difficile d’obtenir des données qui reflètent la contribution réelle du bétail au réchauffement climatique?

FM : C’est parce que nous sommes face à différents niveaux de complexité. L’un d’eux est associé à l’échelle utilisée. Certains se plaisent à décrire l’élevage agricole comme particulièrement négatif, et ils utilisent fréquemment des données mondiales pour caractériser l’impact régional du bétail sur le climat. À l’échelle du globe, l’agriculture produit 14,5 % des gaz à effet de serre [GES] émis par l’activité humaine. C’est la donnée véhiculée par ceux qui soutiennent la production de burgers et de lait de source végétale, et qui nous intiment de ne pas consommer les produits issus de la production animale. Cette donnée prête à confusion. Aux États-Unis, au Canada et dans les pays d’Europe, l’agriculture dans son ensemble compte pour 9 % des émissions de GES. La production animale est responsable de 3,9 % de ces émissions, et les productions végétales sont à l’origine du reste. Voilà déjà un premier niveau de confusion. Les promoteurs du « lundi sans viande », ou encore votre nouveau Guide alimentaire canadien, s’appuient sur des données mondiales pour promouvoir leurs idées.

Quelle est la principale source d’émissions de gaz à effet de serre?

L’ « éléphant dans la pièce », du moins aux États-Unis, ce n’est pas l’élevage, mais la consommation de carburants fossiles. Selon l’Agence des États-Unis pour la protection de l’environnement, la principale source de gaz à effet de serre est la combustion de carburants fossiles. C’est hors de tout doute. Le transport, la production d’énergie électrique et l’industrie sont responsables de près de 80 % des émissions de GES.

L’élevage de bovins fait-il augmenter le réchauffement climatique, oui ou non?

Tant et aussi longtemps que vous n’ajoutez pas d’animaux à vos cheptels, non. Si les troupeaux demeurent de la même taille, ou encore si vous en réduisez la taille, les émissions du méthane sont en équilibre avec sa dégradation, c’est-à-dire que la quantité de méthane produite est égale à la quantité dégradée. Nous n’ajoutons donc pas de nouvelles quantités de méthane dans l’atmosphère et nous ne contribuons pas à accroître le réchauffement. Il faut aussi mentionner que la hausse d’efficacité de nos élevages permet maintenant de produire une même quantité de lait et de viande avec moins d’animaux.

Lire l’article complet :

https://www.cooperateur.coop/fr/autres-elevages/entrevue/le-betail-contributeur-de-ges-ou-non

 

Comments are closed.