L’accès du bétail canadien aux Philippines est restauré

//  24 octobre 2018  //  Commerce international et Accords commerciaux, Marchés  //  Commentaires fermés

30octobre2018-1

La voie réglementaire a été ouverte pour reprendre les exportations de bovins canadiens vivants vers les Philippines, réouvrant un marché estimé à 8 millions de dollars par an.

Le gouvernement fédéral a annoncé le 15 octobre dernier la reprise des formalités d’exportation, ainsi qu’un nouvel accès au marché pour les exportations de produits génétiques canadiens d’ovins et de caprins vers l’Indonésie et les Philippines.

Le gouvernement a cité la Canadian Livestock Genetics Association selon laquelle le marché d’exportation de bovins vivants vers les Philippines serait estimé à 8 millions de dollars, et celui de la génétique canadienne d’ovins et de caprins en Indonésie et aux Philippines, jusqu’à 100 000 dollars par an.

Tiré de albertafarmerexpress.ca – par Dave Bedard – Publié le 18 octobre 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les Philippines avaient fermé leurs ports aux bovins vivants canadiens en 2003, à la suite de la découverte du premier cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) au Canada chez une vache de l’Alberta. L’accès post-ESB pour le bétail canadien vivant a repris en 2012 .

Toutefois, le certificat d’exportation de bovins canadiens vivants des Philippines a de nouveau été suspendu en septembre 2015, à la suite de la détection de bovins séropositifs pour la fièvre catarrhale dans le sud-ouest de l’Ontario, ce qui a coûté au Canada son statut indemne de fièvre catarrhale.

Dans le même temps, un porte-parole du gouvernement a déclaré mercredi que les travaux visant à ouvrir les deux marchés de la génétique des petits ruminants avaient été entrepris en réponse aux demandes de l’industrie canadienne et des exportateurs visant à «accéder à ces marchés et à saisir les opportunités commerciales».

Les exportations de bovins reproducteurs canadiens et de produits génétiques »contribueront également aux efforts de développement économique rural des Philippines dans le secteur de l’agriculture», a déclaré gouvernement canadien dans un communiqué émis le 15  octobre.

Aux Philippines, l’accès du secteur bovin canadien après l’ESB a par ailleurs été rouvert progressivement, le pays ayant à nouveau autorisé les importations de bœuf canadien en 2007 et de farine de viande et d’os fondue canadienne en 2010.

Ces gains en matière d’accès aux marchés «préparent également le terrain pour des relations économiques bilatérales plus approfondies» entre le Canada et la région de l’ANASE (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), a déclaré le ministre fédéral de l’Agriculture, Lawrence MacAulay.

L’ASEAN, au total, est le sixième partenaire commercial du Canada, a déclaré le gouvernement. L’année dernière, les Philippines ont accepté à elles seules plus de 325 millions de dollars de produits agricoles canadiens et ont exporté plus de 185 millions de dollars de produits agricoles au Canada.

En septembre dernier, le Canada et l’ASEAN ont lancé des discussions exploratoires en vue d’un éventuel pacte de libre-échange. Ce bloc commercial comprendrait le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, le Myanmar, les Philippines, Singapour et la Thaïlande, ainsi que le Vietnam, la Malaisie, Singapour et Brunei, qui, avec le Canada, sont également membres du Partenariat transpacifique.

Source : https://www.albertafarmexpress.ca/daily/canadian-cattles-access-to-philippines-restored

 

Comments are closed.