La sécheresse a des répercussions sur les producteurs de bétail du monde entier

//  21 août 2018  //  Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

21aout2018-10

Les éleveurs de bovins du monde entier sont aux prises avec la sécheresse et les manchettes des médias internationaux montrent que les agriculteurs et les éleveurs traitent différemment les pénuries d’eau.

L’armée suisse a livré de l’eau aux vaches qui paissent les contreforts des Alpes suisses lors d’une récente vague de chaleur avec des hélicoptères. Environ 40 000 vaches paissent dans les pâturages du canton de Vaud (État) en Suisse occidentale et ont besoin de 40 gallons d’eau chacune.

«La situation est très préoccupante car la Suisse n’a pas connu une telle sécheresse … depuis 1921», déclare Philippe Leuba, responsable de l’économie et du sport vaudois.

Tiré de drovers.com – par Wyatt Bechtel – Publié le 16 août 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les agriculteurs finlandais manquent de nourriture et de fourrage en raison d’un été sec qui oblige certains producteurs laitiers à envisager de vendre des vaches.

«Nous devrons commencer à les éliminer, un par un. Ce matin, je me suis retrouvé à regarder les listes dans cet esprit. Il n’y a pas de foin ici et nous n’avons pas les moyens de l’acheter», déclare Seija Kairinen, propriétaire d’une ferme laitière finlandaise.

L’Allemagne envisage un programme d’aide d’un milliard d’euros (1,17 milliard de dollars)qui bénéficierait principalement aux éleveurs touchés par la sécheresse.

«Dans de nombreuses régions, nous souffrons d’une pénurie massive d’aliments pour animaux», a déclaré la ministre allemande de l’agriculture, Julia Kloeckner.

La sécheresse généralisée en Europe a forcé un certain nombre de bovins à être abattus ou abattus tôt, laissant une surabondance de bœuf dans les entrepôts frigorifiques. Par exemple, en Irlande, les abattages de bovins ont augmenté de 11% par rapport à l’année dernière et de 18% par rapport à 2016.

Le pays qui souffre probablement de la pire sécheresse est l’Australie. Le Bureau australien de météorologie a rapporté que la moitié orientale du pays traverse sa pire sécheresse depuis 1965.

La sécheresse a incité le gouvernement fédéral à verser aux agriculteurs individuels 12 000 dollars australiens (8 870 dollars) en fonds d’urgence. L’aide à la sécheresse totale s’élève à 576 millions de dollars australiens (417 millions de dollars). Le Premier ministre Malcolm Turnbull dit que ses compatriotes doivent réaliser que l’Australie est le « pays de sécheresse et d’inondation ».

Au cours d’une interview discordante avec le producteur laitier de Nouvelle-Galles du Sud, Jason Maloney, il a déclaré à BBC News : «Il est moins coûteux de tirer vos vaches que de les nourrir».

Bien que ces histoires d’Australie soient difficiles à comprendre, une vidéo de drone viral partagée par Burrabogie Livestock and Contracting donne aux spectateurs un aperçu de ce que c’est que de s’occuper de bovins et de moutons en Nouvelle-Galles du Sud.

La vidéo montre environ 1200 têtes de bétail qui attendent leur chance pour boire. La vidéo est devenue virale avec près de 180 000 visionnements de la vidéo originale et plusieurs versions partagées par des agences de presse en gagnant des milliers de plus.

«Les rivières étaient trop faibles pour s’abreuver car le bétail s’embourberait et les usines cessaient de pomper à mesure que la nappe phréatique diminuait», explique Amber Wright de Burrabogie Livestock and Contracting.

Plus d’images de la sécheresse en Australie peuvent être vues dans une exposition de photos de drone de Reuters .

Plus près de chez nous, la sécheresse a conduit l’USDA à déclarer le statut de catastrophe pour 36 comtés, le gouverneur du Kansas a ouvert de l’eau pour une utilisation d’urgence et les éleveurs du Texas sont aux prises avec une pénurie de foin.

Au Canada

Au nord, les agriculteurs canadiens font face à une sécheresse modérée dans cinq provinces de l’Ouest .

Selon le gouvernement du Canada, les conditions au Manitoba deviennent dramatiques au nord de Winnipeg.

«Il y a des gens là-bas qui parlent de liquidation, simplement parce qu’il n’y a pas d’aliments pour animaux disponibles», a déclaré Tom Teichroeb, président par intérim du Manitoba Beef Producers. «Le mot juste est pathétique.»

Une vue cartographique des conditions de sécheresse dans le monde entier peut être consultée à l’aide des données accumulées à l’aide de l’indice standardisé de précipitations et d’évapotranspiration.

Pour voir les conditions de sécheresse actuelles aux États-Unis, consultez la carte du Drought Monitor :

21aout2018-9

 

Source : https://www.drovers.com/article/drought-impacting-cattle-producers-around-globe

Comments are closed.