La production américaine de bœuf en hausse de 3,3% en 2018

//  20 septembre 2018  //  Marchés  //  Commentaires fermés

28sept2018-5

Alors que la production américaine de bœuf connaît en 2018 une hausse de 3,3%, que réserve 2019?

Une économie nationale forte et des exportations robustes ont protégé le bœuf  et, par conséquent, les prix des bovins contre une production de bœuf américaine record et une production sans précédent de viandes et de volaille. Le secteur américain des bovins de boucherie est maintenant bien engagé dans la phase d’ajustement cyclique, passant d’une expansion agressive du troupeau à une croissance très modeste.

 Tiré de drovers.com – Publié le 18 septembre 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |  

La production de bœuf aux États-Unis pour cette année civile devrait atteindre 27,1 milliards de livres, soit une augmentation de 3,3% par rapport à la même période de l’année dernière. Les prix des bovins de la Fed devraient être en moyenne de 3,0% à 3,5% inférieurs à ceux de 2017, la moyenne annuelle la plus basse depuis 2011. En revanche, les prix des veaux et yearling de 2018 seront légèrement supérieurs à ceux de 2016 et 2017.

Au cours des prochaines années, il existe des incertitudes et des obstacles potentiels pour les marchés des bovins, notamment le potentiel de déclin des exportations de bœuf, de porc et de poulet aux États-Unis dans un cycle de droits de douane et de représailles. De plus, toute faiblesse significative de l’économie nationale ou mondiale par rapport aux conditions saines des 12 derniers mois pourrait freiner la demande de viande de bœuf, et donc de bétail.

Les taux de croissance plus faibles des troupeaux se traduiront par une augmentation plutôt modeste d’une année à l’autre de la production de bœuf en 2019. En supposant des conditions météorologiques normales, la production de bœuf des États-Unis devrait atteindre environ 27,5 milliards de livres, en hausse de 1,0% à 2,0%. Ce serait la plus faible augmentation en pourcentage depuis 2015 (notez que cette année a été la dernière à enregistrer une baisse).

Au premier trimestre de 2019, les prix des bovins nourris pourraient être inférieurs à 2018. Dans les trimestres suivants, les prix devraient être similaires à ceux de l’année précédente. Une récolte de maïs normale dans le Midwest en 2019 ouvrirait la voie à des prix stables ou modérément plus élevés pour les bovins de l’année et les veaux au second semestre de 2019 par rapport aux trimestres correspondants en 2018.

Si les tendances récentes persistent concernant l’abattage des vaches et des génisses, 2020 pourrait marquer la fin de la constitution actuelle des stocks de bovins aux États-Unis. Les prévisions préliminaires placent la production de viande de bœuf inchangée en 2020 à 2% en glissement annuel. Si l’économie américaine continue de croître en 2020 et que les marchés d’exportation ne se détériorent pas, il faut s’attendre à des gains modestes d’une année sur l’autre sur les prévisions de cette année.

Source : https://www.drovers.com/article/cattle-market-outlook-beef-demand-helping-support-cattle-prices

 

Comments are closed.