La fiche d’évaluation des antibiotiques utilisés en restauration rapide est publiée par les groupes de consommateurs

//  5 novembre 2019  //  Qualité de la viande et de la carcasse, Santé Humaine et Sécurité Alimentaire  //  Commentaires fermés

12novembre2019-1

Vingt et une chaînes de restauration rapide ont été classées en fonction de l’utilisation d’antibiotiques par le bétail. Tandis que Chipotle et Panera étaient dans la gamme A, quinze chaînes ont reçu des F.

Le cinquième bilan annuel «Chain Reactions» est publié par des groupes de consommateurs tels que Consumer Reports, le Natural Resources Defence Council (NRDC) et le Centre d’action sur la résistance aux antibiotiques (ARAC), selon un communiqué de presse publié par l’US PIRG Education Fund, une organisation impliquée dans le processus.

Tiré de drovers.com – par Brittany Bowman – Publié le 31 octobre 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Le fait que ces restaurants appliquent un aussi large éventail de politiques en matière d’approvisionnement en viande élaborée avec des antibiotiques médicalement importants souligne la nécessité d’une réglementation gouvernementale pour imposer des réductions de l’utilisation d’antibiotiques à l’industrie», a déclaré dans un communiqué de presse Jaydee Hanson, directeur des politiques du Center for Food Safety.

Des superlatifs ont également été attribués. En tant que troisième chaîne de hamburgers du pays, Wendy’s a reçu le prix du «Biggest Wannabe» pour avoir réduit de 20% un antibiotique médicalement important, ce qui, selon le communiqué de presse, représentait 30% de son approvisionnement en bœuf. McDonald’s a reçu le «Biggest Moover» pour une décision de décembre établissant des objectifs de réduction pour la fin de 2020.

BurgerFi et Shake Shack ont reçu «Best Burger Joints» mais ne sont pas classés dans le rapport en raison de leur plus petite taille. Chipotle et Panera ont été nommés «Early Leaders» en tant que deux premières chaînes nationales importantes dans le domaine des antibiotiques et ne servent désormais que du bœuf élevé sans utilisation d’antibiotiques.

Bien que les bovins soient spécifiquement visés dans le rapport, Lena Brook, directrice des campagnes alimentaires du NRDC, a déclaré qu’elle considérait l’industrie de la volaille comme un exemple pour l’agriculture animale.

«Les entreprises de restauration rapide ont contribué à transformer les pratiques de l’industrie du poulet», a déclaré Jaydee Brook. «Maintenant, ils doivent recommencer pour le bœuf.»

Selon le communiqué de presse, les deux tiers des antibiotiques médicalement importants pour l’homme sont actuellement vendus pour le bétail et le bétail consomme plus que tout autre secteur de l’agriculture animale.

Meg Bohne, directrice associée des campagnes de Consumer Reports, déclare qu’elle souhaite que les médicaments soient redistribués.

«La plupart des chaînes de restauration rapide continuent de dépendre des fournisseurs de viande bovine qui gaspillent ces médicaments essentiels pour sauver des vies à des vaches qui ne sont pas malades», a déclaré Meg Bohne dans un communiqué de presse.

Selon un sondage auprès des consommateurs de 2018, 78% des personnes interrogées ont déclaré que les animaux en bonne santé ne devraient pas recevoir d’antibiotiques, et 59% ont déclaré être plus susceptibles de manger dans des restaurants servant de la viande élevée sans antibiotiques, selon le communiqué de presse.

Source : https://www.drovers.com/article/fast-food-antibiotic-scorecard-released-consumer-groups

 

 

Comments are closed.