La FDA continue de lutter contre la résistance antiparasitaire du bétail

//  10 janvier 2020  //  Recherche en santé et bien-être animal, Santé Animale  //  Commentaires fermés

14jan2020-2

La Food and Drug Administration des États-Unis continue de travailler avec les parties prenantes pour lutter contre la résistance antiparasitaire du bétail (bovins, ovins, caprins, porcins et volailles) et des chevaux. Dans un effort continu pour aider à maintenir l’efficacité des médicaments antiparasitaires approuvés, la FDA a produit deux vidéos sur la résistance antiparasitaire; a publié les résultats d’une enquête de la communauté vétérinaire américaine sur l’utilisation de médicaments antiparasitaires et la résistance antiparasitaire chez les animaux au pâturage; et a demandé aux sociétés de médicaments vétérinaires d’ajouter des informations sur la résistance antiparasitaire aux étiquettes de tous les médicaments antiparasitaires approuvés pour le bétail et les chevaux.

Tiré de Bovine Veterinarian –  Publié le 26 décembre 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les infections parasitaires sont un problème de santé et de bien-être pour le bétail et les chevaux. Par conséquent, des médicaments antiparasitaires efficaces sont essentiels à l’industrie de la santé animale aux États-Unis. Cependant, les parasites deviennent de plus en plus résistants aux médicaments qui étaient généralement efficaces contre eux par le passé. Dans ces situations, après qu’un animal a été traité avec un médicament antiparasitaire, les parasites sensibles meurent et les résistants survivent pour transmettre des gènes de résistance à leur progéniture.

Bien que la résistance antiparasitaire chez les animaux n’affecte pas directement la santé des personnes aux États-Unis, c’est une menace croissante pour la santé animale dans ce pays et peut entraîner des pertes de production chez les animaux destinés à l’alimentation. Les infections parasitaires lourdes peuvent provoquer des diarrhées, une perte de poids, une anémie (faible taux de globules rouges) et la mort chez les animaux. La résistance antiparasitaire constitue également une menace importante pour l’efficacité durable des médicaments antiparasitaires.

La science montre que la résistance antiparasitaire ne peut pas être arrêtée. Les parasites continueront d’évoluer et de développer une résistance; cependant, ce processus naturel peut être ralenti. La stratégie de la FDA pour lutter contre la résistance antiparasitaire vise à promouvoir l’utilisation durable des médicaments antiparasitaires chez le bétail et les chevaux pour aider à ralentir le développement de la résistance antiparasitaire chez ces animaux. Ceci, à son tour, contribuera à garantir que les médicaments antiparasitaires restent efficaces aussi longtemps que possible.

Au cours des deux dernières années, la FDA a accompli ce qui suit pour faire connaître la résistance antiparasitaire:

• Produit deux vidéos pour les producteurs et les propriétaires d’animaux sur la résistance antiparasitaire.
- Aux États-Unis , la résistance aux antiparasitaires chez les bovins, les petits ruminants et les chevaux , qui explique comment détecter la résistance aux antiparasitaires et que faire à ce sujet.
- Utilisation de Refugia pour gérer les parasites chez les bovins, les moutons, les chèvres et les chevaux et réduire la résistance aux vermifuges , ce qui explique le concept de refugia et comment il contribue à réduire la résistance antiparasitaire.
• A publié les résultats d’une enquête de la communauté vétérinaire américaine sur l’utilisation de médicaments antiparasitaires et la résistance antiparasitaire chez les animaux au pâturage.

L’enquête, qui portait sur les bovins, les ovins, les caprins et les chevaux, a recueilli pour la première fois des informations auprès de vétérinaires et de parasitologues vétérinaires américains pour découvrir:

- Leur niveau actuel de sensibilisation et de préoccupation concernant la résistance antiparasitaire chez les animaux au pâturage;
- Quelles stratégies ils utilisent couramment pour détecter, surveiller et / ou gérer les parasites et la résistance antiparasitaire; et
- Leurs opinions sur les meilleures façons d’assurer l’utilisation sûre et efficace des médicaments antiparasitaires.

La FDA espère que les résultats de l’enquête faciliteront le dialogue entre les sociétés de médicaments vétérinaires, les chercheurs, les régulateurs, les éducateurs et les propriétaires d’animaux concernant les moyens de minimiser le développement de la résistance antiparasitaire.

En juillet 2018, la FDA a présenté une partie des résultats de l’enquête lors de la réunion annuelle de l’American Association of Veterinary Parasitologists.

A demandé aux sociétés de médicaments vétérinaires de réviser volontairement les étiquettes des médicaments destinés à traiter certains parasites internes du bétail et des chevaux afin d’ajouter des informations sur la résistance aux antiparasitaires.

Les changements d’étiquetage demandés affectent spécifiquement les anthelminthiques utilisés chez le bétail et les chevaux. Les anthelminthiques, souvent appelés vermifuges, sont des médicaments antiparasitaires qui traitent certains parasites internes, tels que les vers ronds. La résistance aux vermifuges est particulièrement préoccupante pour les espèces de pâturage (bovins, ovins, caprins et équins), mais elle est également un problème pour les porcs et les volailles. Les nouvelles informations d’étiquetage mettent l’accent sur ces points importants:

• Toute utilisation d’un vermifuge peut entraîner le développement d’une résistance antiparasitaire.
• Un dosage correct est essentiel à l’utilisation sûre et efficace d’un vermifuge.
• Les utilisateurs finaux devraient travailler avec leur vétérinaire pour surveiller les troupeaux et les troupeaux afin de déterminer l’étendue de la résistance antiparasitaire dans une ferme particulière.
• Les vermifuges ne doivent être utilisés que comme une partie d’un programme global de contrôle interne des parasites.

La FDA a fait cette demande en décembre 2018 à toutes les sociétés pharmaceutiques possédant des vermifuges approuvés (en vente libre et sur ordonnance) pour le bétail et les chevaux. Jusqu’à présent, plus du tiers des entreprises ont ajouté les nouvelles mentions d’étiquetage à leurs produits.

L’agence continuera de travailler avec les communautés vétérinaires et de santé animale pour trouver des moyens de maintenir l’efficacité des médicaments antiparasitaires chez le bétail et les chevaux aux États-Unis.Pour plus d’informations sur les efforts de la FDA pour lutter contre la résistance antiparasitaire, veuillez consulter la page Web de la FDA sur la résistance aux antiparasitaires .

Source : https://www.bovinevetonline.com/article/fda-continues-address-antiparasitic-resistance-livestock

Comments are closed.