La communication avec les membres de l’industrie et le public est de première importance

//  23 décembre 2019  //  Gestion, Stratégie et Leadership  //  Commentaires fermés

24dec2019-7

Kelly Smith-Fraser est la nouvelle présidente d’Alberta Beef Producers. Elle est la première femme à diriger l’organisation de 50 ans et est prête à assumer les changements majeurs auxquels elle pourrait être confrontée pendant son mandat. Et pour Mme Smith Fraser, la communication est la clé de la réussite.

«Il y a beaucoup d’autres femmes qui ont siégé à notre conseil d’administration et elles auraient dû occuper ce poste longtemps auparavant, mais je reconnais également le fait que ces dames m’ont ouvert la voie. La plupart d’entre eux sont mes héros», a-t-elle déclaré dans une interview après la réunion annuelle de l’Alberta Beef Producers.

Tiré de The Western Producer – par Barbara Duckworth – Publié le 12 décembre 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Elle a obtenu un baccalauréat en marketing de la Texas Tech University et est membre de la société d’honneur académique de Phi Beta Kappa. Depuis, elle est retourné au ranch de Pine Lake, en Alberta, près de Red Deer.

Sa famille élève des veaux noirs de race pure du Maine Anjou et du club pour les spectacles juniors et les membres des 4-H. Son grand-père a été parmi les premiers à importer la race au Canada.

Son père a travaillé avec différentes organisations d’élevage, elle était donc consciente de leurs contributions et estimait que le moment était venu de se présenter comme délégué ABP en 2014.

Ses intérêts particuliers sont dans la communication et le commerce extérieur.

Avec cinq ans d’expérience en tant que déléguée et membre du conseil d’administration, elle sait que la communication avec les membres de l’industrie et le public est primordiale.

«Mon objectif est de nous assurer que nous communiquons mieux avec nos membres et nos consommateurs», a-t-elle déclaré.

Quand elle a rejoint le corps des délégués, la démographie du groupe changeait.

Il y a eu une vague bienvenue de jeunes qui se sont joints à elle, mais elle apprécie également les connaissances des délégués plus âgés.

«Nous avons vraiment besoin de la sagesse à la table et nous avons vraiment besoin des jeunes qui sont impatients d’aller travailler et qui ont de grandes idées nouvelles. Nous avons besoin d’un solide équilibre des deux», a-t-elle déclaré.

Elle est également à la barre car l’organisation apporte des changements considérables à sa structure. Il y aura moins de délégués et différentes approches pour rencontrer les 18 000 producteurs de la province. Le mandat principal de l’organisation demeure le même pour soutenir le marketing, la promotion et la recherche.

Cette nouvelle structure doit être mise en œuvre pendant que le directeur exécutif Rich Smith se prépare à prendre sa retraite, donc apporter des changements pourrait être difficile sans ses conseils.

Le sort du prélèvement remboursable était un débat persistant lorsque Mme Smith-Fraser s’est joint à nous.

Un plébiscite des producteurs a voté de justesse en faveur du maintien des frais de service de 2 $ par animal vendu remboursables, ce qui signifie que les membres peuvent demander le remboursement de leurs frais de prélèvement. L’organisation a moins d’argent pour ses tâches, mais elle est convaincue que le navire peut toujours naviguer.

«Maintenant, nous avons la possibilité, même avec le statut remboursable, de prouver que nous en valons la peine pour les producteurs de laisser leur argent et travailler pour eux», a-t-elle déclaré.

Source : https://www.producer.com/2019/12/communication-key-for-new-alberta-beef-producers-chair/

Comments are closed.