La catégorie Bœuf Select disparaîtrait progressivement

//  10 décembre 2018  //  Tendances et consommateurs  //  Commentaires fermés

11decembre2018-16

Le bœuf de catégorie Select deviendra bientôt un petit produit de niche. C’est la conclusion du nouveau livre blanc «Phasing Out Select Grade Beef», publié par la Red Angus Association of America et parrainé par Anipro / Xtraformance Feeds.

Les auteurs ont noté qu’en 2006-2007, la viande de bœuf Select représentait 40% des carcasses mais avait été ramenée de 17% à 18% d’ici 2018. En prolongeant la tendance à la baisse actuelle, les auteurs suggèrent que le tonnage de viande de bœuf Select serait réduit à 10% d’ici 2022 et à 5% d’ici 2025.

Tiré de drovers.com – par Greg Henderson – Publié le 6 décembre 2018
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les auteurs ont indiqué que «le bœuf de catégorie choisie est intentionnellement éliminé pour les bonnes raisons: (1) il vaut toujours moins que le bœuf Choice, (2) les consommateurs le trouvent moins attrayant et moins satisfaisant, et (3) le bœuf Select coûte essentiellement la même chose que produire en tant que choix.»

Les éleveurs choisissent activement des gènes qui amélioreront la qualité de leurs bovins, et les EPD de marbrure se sont révélés utiles, car toutes les races principales ont connu une tendance génétique positive à la marbrure au cours des deux dernières décennies, indique le rapport. Cela a conduit les parcs d’engraissement à cibler et à gérer les bovins pour produire plus de carcasses Choice et Prime, et les auteurs notent qu’environ 70% à 75% de tous les bovins finis se vendent aujourd’hui sur des grilles basées sur le principe de la carcasse et des systèmes de tarification selon la formule, ce qui se traduit par des saisir les surprix associés à des qualités de meilleure qualité.»

L’élimination progressive de Select représente un «jalon positif», et les auteurs ont déclaré qu’il y avait au moins cinq implications majeures associées au déclin de Select.

  • Plus grande satisfaction des consommateurs à l’égard du bœuf américain. Moins de bœufs et plus de choix .Le bœuf a déjà soutenu – et continuera – de soutenir la croissance de la demande de bœuf, entraînant une hausse des prix moyens du bétail et une opportunité d’améliorer les profits tout au long de la chaîne d’approvisionnement du bœuf.
  • Leadership de qualité dans le monde entier. Pour continuer à avoir du succès sur le marché mondial du bœuf, les États-Unis doivent rester distincts en tant que leader de la qualité parmi les pays exportateurs de bœuf. La réduction de la production de Select, ainsi que l’augmentation de la production de bœuf Choice et Prime, devraient renforcer encore cette position pour les décennies à venir.
  • Select quitte le marché du bœuf grand public. Avec la réduction continue du bœuf Select, le bœuf Select tombera finalement au statut de «rail-out», étant traité par les gros emballeurs comme un sous-produit de valeur inférieure vendu séparément à des transformateurs de bœuf de niche à un rabais substantiel. Les carcasses de bœuf sélectionnées seraient alors traitées de la même manière que les normes, les couteaux sombres et les classes de rendement 4 et 5 sont traitées aujourd’hui.
  • Continuer à mettre l’accent sur les intrants génétiques à marbrures élevées. La forte demande pour les races à marbrures élevées et les EPD de marbrures de rang élevé dans toutes les grandes races resteront au premier plan des décisions de sélection des producteurs de bovins commerciaux. Les producteurs, peut-être plus par le passé, chercheront à éviter les rabais associés au bas de gamme, tout en cherchant à obtenir des primes au maximum. Pour atteindre cet objectif, ils éviteront les intrants génétiques à faible marbrage au profit des races et des animaux individuels appartenant à diverses races qui améliorent le potentiel de marbrage de leurs troupeaux.
  • Des prix plus élevés pour les veaux d’engraissement à fort potentiel de persillage. Étant donné que la marbrure est un facteur de valeur important pour le commerce de gros de bœuf et de bétail, et que l’industrie s’efforce activement d’éliminer le bœuf Select, les producteurs d’engraissement devraient mettre de plus en plus l’accent sur la génétique de la marbrure chez les bovins d’engraissement qu’ils achètent. Les primes de commercialisation et les prix des bovins et veaux d’engraissement avérés et à fort potentiel de persillage tendent à augmenter dans les années à venir, tandis que les remises accordées aux animaux à potentiel de persillage faible ou inconnu deviennent plus sévères. La croissance et l’efficacité alimentaire resteront bien sûr très importantes.

Source : https://www.drovers.com/article/select-beef-will-be-phased-out

 

Comments are closed.