Incertitude sur les marchés canadiens du bétail

//  20 mars 2020  //  Marchés  //  Commentaires fermés

17mars2020-1

La demande de bœuf est forte mais les prix des bovins sont sous pression, selon Canfax. Selon l’anayste Brian Perillat, les marchés du bétail ont chuté à la suite de COVID-19.

«Les marchés d’engraissement sont assez difficiles, certains d’entre eux sont de 15 à 20 cents la livre, cette semaine», a expliqué Brian Perillat mardi dernier. «Ils ont été déprimés au cours du dernier mois. Des parcs d’engraissement aussi. Le prix de la Fed est au plus bas de 140 $. Nous sommes 20 dollars le quintal en dessous de notre niveau de janvier.»

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Alexis Kienlen – Publié le 17 mars 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les prix chutent depuis la mi-février, lorsque le coronavirus a immobilisé une grande partie de l’économie chinoise et que les barrages ferroviaires ont entraîné le recul des navires dans les ports canadiens.

«Mais au cours de la dernière semaine ou deux, nous avons vu un recul supplémentaire important», malgré le fait que la demande de bœuf est forte à travers le pays et que la viande se vende rapidement, a-t-il déclaré.

«Ce matin (17 mars), ils ont encore augmenté de 10 $ en prix de gros», a-t-il déclaré. «Les prix de gros du bœuf ont augmenté cette semaine, mais les prix des bovins sont sous pression.»

«J’espère que nous verrons une certaine stabilité, mais c’est un grand « j’espère ».»

Une baisse du dollar canadien pourrait aider.

«Les abattoirs courent le samedi, et ils gagnent beaucoup d’argent en déplaçant le bétail dans le système», a déclaré Perillat. »Le dollar canadien pourrait fournir un peu un coussin et une opportunité sur les routes pour les marchés aux bestiaux.»

Il a déclaré que le gouvernement avait pris des mesures positives en gardant la frontière canado-américaine ouverte pour l’industrie alimentaire.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/uncertainty-drags-on-canadian-cattle-markets/

 

Comments are closed.