Harmony Beef de l’Alberta arrête l’abattage à cause d’un test COVID-19 positif

//  28 mars 2020  //  Dossiers, Santé Humaine et Sécurité Alimentaire  //  Commentaires fermés

31mars2020-3

Harmony Beef, une usine d’emballage de l’Alberta, a mis fin à l’abattage de bétail vendredi après que l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) ait empêché certains inspecteurs de travailler, en raison d’un test positif pour COVID-19 par un travailleur d’Harmony, a indiqué la société.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Rod Nickel et Kelsey Johnson – Publié le 27 mars 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

La propagation de COVID-19 a conduit à la thésaurisation des aliments de base par les consommateurs, rendant la transformation de la viande plus lucrative.

Le département de la santé de l’Alberta a informé Harmony jeudi dernier qu’un travailleur qui n’avait pas été au travail pendant des jours avait été testé positif, a déclaré le porte-parole de Harmony, Crosbie Cotton. L’entreprise a ensuite renvoyé les autres travailleurs dans sa partie de la zone d’abattage pendant 14 jours, même s’ils ne présentaient aucun symptôme.

Dans un communiqué, l’ACIA a confirmé qu’elle n’avait pas fourni de services d’inspection vendredi après avoir appris qu’un employé d’Harmony avait été testé positif au COVID-19.

Les abattoirs sous réglementation fédérale ne sont pas autorisés à fonctionner sans la présence d’inspecteurs.

L’usine de Balzac, juste au nord de Calgary, peut traiter 750 têtes de bétail par jour, beaucoup moins que les plus grandes usines de l’Alberta détenues par Cargill et JBS. Bien que l’abattage ait cessé à Harmony, il continue à effectuer d’autres types de transformation, a déclaré Cotton.

Harmony, propriété de la famille Vesta, espère rouvrir complètement lundi dans l’attente des pourparlers avec l’ACIA, a-t-il déclaré.

L’Alberta produit plus de bœuf que toute autre province canadienne.

La production de viande est si rentable actuellement que Cargill et JBS ont ajouté des quarts de travail le samedi, a déclaré Kevin Grier, analyste de la viande et du bétail.

Les usines de viande ont fait de grands efforts pour empêcher la propagation du COVID-19, y compris l’assemblage de tentes et de remorques pour créer une plus grande distance entre les travailleurs, a déclaré Kevin Grier.

Il y a des semaines, Harmony dépiste chaque travailleur des symptômes et du nettoyage accru dans l’usine, a déclaré Crosbie Cotton.

L’ACIA a déclaré la semaine dernière aux usines de transformation de la viande qu’elle réduirait les heures de travail de l’agence dans les usines canadiennes en raison de contraintes de capacité.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/albertas-harmony-beef-halts-slaughter-on-positive-covid-19-test/

Comments are closed.