La feuille de route de l’industrie du bœuf de la Canadian Cattlemen Association (CCA)

//  5 mars 2020  //  Dossiers, Stratégie et Leadership  //  Commentaires fermés

10mars2020-1

Les Conseillers du bœuf canadien se composent de dirigeants élus et de représentants du personnel des sept organisations nationales du bœuf responsables des politiques, de la commercialisation, de la recherche et de la durabilité. Il s’agit d’un groupe diversifié de représentants expérimentés de l’industrie qui sont chargés de faire progresser la stratégie nationale du bœuf avec les intervenants de l’industrie, de fournir des recommandations sur l’orientation future et de communiquer les résultats par rapport aux buts et objectifs de la stratégie. En tant que président de la Canadian Cattlemen’s Association (CCA), j’ai eu l’occasion de siéger à ce conseil en tant que membre et ancien président.

Je crois fermement en une industrie canadienne du bœuf intégrée, et c’est avec cette vision que les Conseillers canadiens du bœuf ont créé la stratégie nationale du bœuf 2020-2024. La stratégie est conçue pour tirer parti des opportunités qui se présentent à l’industrie tout en relevant simultanément les défis. L’élaboration de la Stratégie nationale sur le bœuf 2020-2024 a été un processus dynamique et collaboratif impliquant tous les secteurs de l’industrie et les organisations nationales et provinciales.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par David Haywood-Farmer, président CCA – Publié le 4 mars 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

Les conseillers canadiens du bœuf et les associations provinciales de bovins croient qu’une industrie unie est une industrie plus forte et qu’une industrie plus forte profite à tous ceux qui y travaillent aujourd’hui et à l’avenir. Des progrès substantiels ont été réalisés dans le cadre de la stratégie 2015-2019 et l’intention est de continuer à tirer parti des atouts des organisations industrielles existantes. La Stratégie nationale sur le bœuf a apporté une valeur réelle aux producteurs de bœuf canadiens; il sert de feuille de route pour les groupes qui travaillent ensemble. Nous avons préparé notre industrie au succès; il ne nous reste plus qu’à poursuivre.

La Stratégie nationale sur le bœuf favorise une approche unie pour positionner l’industrie canadienne du bœuf pour une plus grande rentabilité, croissance et production continue d’un produit de bœuf de haute qualité de choix dans le monde. La vision, la mission et les piliers de l’industrie restent inchangés par rapport à la stratégie 2015-2019, mais les domaines d’intervention et les tactiques ont été mis à jour pour refléter le marché actuel et l’environnement réglementaire auquel les producteurs sont confrontés.

Les quatre piliers de la demande de bœuf, de la compétitivité, de la productivité et de la connectivité fournissent un cadre qui soutient la viabilité des producteurs. Comme il le suggère, le pilier de la demande de bœuf vise à accroître la demande mondiale de bœuf canadien en soutenant la coupure globale au-dessus de 270 $/quintal. Assurer l’accès au marché est non seulement établi, mais utilisé, promouvoir l’avantage du bœuf canadien et réaffirmer la confiance des consommateurs et du public dans notre industrie assurera la demande de bœuf canadien au pays et dans le monde. L’agriculture connaît des temps passionnants alors que la production s’ajuste pour répondre à la demande d’une classe moyenne croissante en Asie et aux nouvelles opportunités sur d’autres marchés.

Le pilier de la compétitivité encourage un environnement réglementaire, politique et commercial compétitif. L’accès à la main-d’œuvre et la participation des jeunes à l’industrie du bœuf en sont des éléments importants. L’adoption de nouvelles technologies pour faire progresser l’industrie et accroître l’efficacité afin de réduire les coûts pour les producteurs relèvent de ce pilier. Investir non seulement dans la recherche, mais dans l’extension, afin que les producteurs puissent utiliser ces outils dans leurs propres opérations, est essentiel pour faire de cette stratégie une réalité. Des systèmes de traçabilité qui fonctionnent, la prévention de futures flambées de maladies et une prise de décision fondée sur des preuves en matière de résistance aux antimicrobiens sont tous des outils pour assurer notre compétitivité continue.

L’amélioration de l’efficacité de la production tout au long de la chaîne d’approvisionnement est l’objectif du pilier productivité. La génétique canadienne est depuis longtemps considérée comme un chef de file mondial, et il existe au sein du Réseau canadien d’innovation du bœuf des possibilités intéressantes de fournir aux producteurs des outils de sélection fondés sur la science qui leur permettront de prendre des décisions éclairées en matière de gestion du troupeau. La durabilité économique, environnementale et sociale du bœuf canadien a pris racine dans la Table ronde canadienne sur le bœuf durable (CRSB) et le soutien des activités du CRSB et de son homologue mondial, la Table ronde mondiale sur le bœuf durable, est au cœur de notre productivité continue.

Le vieil adage de la force du nombre vaut certainement pour le dernier pilier de la stratégie nationale du bœuf : la connectivité. L’objectif de ce pilier est d’améliorer les synergies de l’industrie et de se connecter positivement avec le gouvernement et les industries partenaires. Notre industrie est composée de nombreuses organisations différentes, chacune représentant une facette différente du bœuf canadien. Cependant, la coopération entre ces groupes est essentielle à notre prospérité. La Conférence canadienne de l’industrie du bœuf (CBIC) a créé un lieu de rencontre national pour les producteurs canadiens de bœuf, et les réunions qui ont lieu pendant l’événement annuel ont préparé le terrain pour l’évolution future de la Stratégie nationale du bœuf. Soutenir les opportunités d’apprentissage interorganisationnel et d’engagement des parties prenantes, à la fois au CBIC et par l’expansion de programmes tels que des webinaires, des déjeuners-causeries,

Alors que mon mandat à titre de président de la CCA touche à sa fin, je suis convaincu que l’industrie a une voie claire vers un avenir radieux dans le cadre de la Stratégie nationale sur le bœuf, et j’ai hâte de voir ce que les quatre prochaines années apporteront.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/cca-reports/cca-reports-a-roadmap-for-the-beef-industry/

Comments are closed.