Extrait de maté, additif pour améliorer la qualité du boeuf

//  14 juin 2017  //  Dossiers, Nutrition, Qualité de la viande et de la carcasse, Recherches en nutrition  //  Commentaires fermés

Mates-graphique

30 mai 2017

  • Les suppléments d’extraits de maté dans l’alimentation animale affectent les voies métaboliques liées à la qualité du boeuf.
  • La viande provenant de bovins supplémentés avec de l’extrait de maté montre une augmentation de la stabilité à l’oxydation.
  • Le boeuf provenant des bovins supplémentés avec de l’extrait de maté démontre une meilleure évaluation sensorielle.
  • Le boeuf provenant des bovins supplémentés à 1,5% d’extrait de maté montre une meilleure acceptation du consommateur.

(Traduction libre de Mylène Noël)

Résumé

Le maté (Ilex paraguariensis A.St.-Hil.) est généralement reconnu comme étant sécuritaire (statut GRAS) et a une teneur élevée en alcaloïdes, en saponines et en acides phénoliques. L’addition de l’extrait de maté aux aliments pour poulets a démontré qu’elle augmentait la stabilité à l’oxydation de la viande de poulet, cependant, jusqu’à présent, son effet sur la qualité du bœuf provenant d’animaux supplémentés avec de l’extrait de maté n’avait pas été étudié. L’addition de l’extrait de maté à une alimentation standard de maïs / soja à un niveau de 0,5, 1,0 ou 1,5% p / p à une alimentation de bovins en parcs d’engraissement a entraîné une augmentation des niveaux de monophosphate d’inosine, de créatine et de carnosine dans la viande fraîche. Le contenu de l’acide linoléique conjugué total a augmenté dans la viande quand la concentration d’extrait de maté a été augmentée dans l’alimentation. La tendance à la formation de radicaux libres dans les émulsions de viande, tel que quantifiée par la capture de spin EPR, a diminué lorsque l’augmentation de la supplémentation alimentaire en extrait de maté, surtout après le stockage de la viande, indiquait une plus grande stabilité à l’oxydation. La supplémentation dans le régime alimentaire n’a pas affecté la performance animale et les caractéristiques de la carcasse, mais la viande de ces animaux était plus tendre et par conséquent plus acceptée par les consommateurs. L’extrait de maté s’avère être un additif prometteur dans les régimes de parcs d’engraissement des bovins pour l’amélioration de stabilité à l’oxydation, sa valeur nutritive et sa qualité sensorielle du bœuf.

Source :

Articles:

____________________________________________________________

Mate extract as feed additive for improvement of beef quality

30 May 2017

Highlights

Mate extract supplementation in animal feed affects metabolic pathways related to beef quality.

Meat from cattle supplemented with mate extract shows increase oxidative stability.

Beef from cattle supplemented with mate extract shows better sensory evaluation.

Beef from cattle fed 1.5% mate extract shows better consumer acceptance.

Abstract

Mate (Ilex paraguariensis A.St.-Hil.) is generally recognized as safe (GRAS status) and has a high content of alkaloids, saponins, and phenolic acids. Addition of mate extract to broilers feed has been shown to increase the oxidative stability of chicken meat, however, its effect on beef quality from animals supplemented with mate extract has not been investigated so far. Addition of extract of mate to a standard maize/soy feed at a level of 0.5, 1.0 or 1.5% w/w to the diet of feedlot for cattle resulted in increased levels of inosine monophosphate, creatine and carnosine in the fresh meat. The content of total conjugated linoleic acid increased in the meat as mate extract concentration was increased in the feed. The tendency to radical formation in meat slurries as quantified by EPR spin-trapping decreased as increasing mate extract addition to feed, especially after storage of the meat, indicating higher oxidative stability. Mate supplementation in the diet did not affect animal performance and carcass characteristics, but meat from these animals was more tender and consequently more accepted by consumers. Mate extract is shown to be a promising additive to feedlot diets for cattle to improve the oxidative stability, nutritive value and sensory quality of beef.

 

Source :

Articles:

Comments are closed.