Estimation de la production de méthane entérique des bovins de boucherie

//  15 juin 2017  //  Dossiers, Production durable et environnement  //  Commentaires fermés

NRC_Revue_canadienne_science_animale

Estimation de la production de méthane entérique des bovins de boucherie à l’aide de modèles empiriques de prévision par rapport à la méthodologie Tier 2 de l’IPPC

RÉSUMÉ

La méthodologie Tier 2 de l’IPCC, et 16 modèles empiriques ensemble avec l’information alimentaire ont été utilisés pour estimer la production quotidienne de méthane (CH4) et l’Ym (énergie CH4 exprimée comme pourcentage d’apport d’énergie brute) chez les vaches matures (en lactation, taries) et les bœufs en croissance (semi-finition, pâturage, finition) dans l’ouest et l’est du Canada. Des simulations mensuelles ont pris en compte les changements de poids corporel, la prise alimentaire et la composition des diètes. Les coefficients de variation (CV – « coefficient of variation ») et l’incertitude (intervalle de confiance de 95 % divisé par la moyenne) ont été utilisés pour estimer la variabilité. Les estimations de CH4 (g j−1) et les Ym provenant des modèles différaient des estimations de l’IPCC. Pour les modèles, le CV d’Ym variait de 0,8 % à 29,7 % et l’incertitude de 0,9 % à 45,2 % lors des phases de production des animaux, ce qui contraste avec l’Ym fixe utilisé par l’IPCC. Lorsque l’information sur la composition de la diète est manquante, une valeur d’Ym de 7,0 % à 7,3 % peut être utilisée pour les bœufs de boucherie selon le stade et la localisation, et 6,4 % à 6,6 % pour les bovins en croissance nourris aux diètes riches en fourrages, tandis que 4,8 % est recommandé pour les diètes de finition plutôt que les valeurs par défaut de 6,5 % pour les diètes riches en fourrages et 3,0 % pour les diètes de finition typiquement utilisée dans la méthode Tier 2 de l’IPCC. [Traduit par la Rédaction]

Estimating enteric methane production for beef cattle using empirical prediction models compared with IPCC Tier 2 methodology

P. Escobar-Bahamondes,abc M. Oba,b R. Kröbel,a Tim A. McAllister,a D. MacDonald,d K.A. Beauchemina

  • Agriculture and Agri-Food Canada, Lethbridge, AB T1J 4B1, Canada.
  • Department of Agricultural, Food & Nutritional Science, University of Alberta, Edmonton, AB T6G 2R3, Canada.
  • Instituto de Investigaciones Agropecuarias (INIA) Carillanca, Vilcún, Región de La Araucanía, P.O. Box 58-D, Temuco, Chile.
  • Environment Canada, Gatineau, QC K1A 0H3, Canada.

Corresponding author: Karen A. Beauchemin (email: karen.beauchemin@agr.gc.ca).
Revue canadienne de science animale, 2017, 97(4): 599-612, https://doi.org/10.1139/cjas-2016-0163

Publié sur le Web 12 mai 2017.

Reçu août 30, 2016. Accepté avril 27, 2017.

Source :

Articles:

Comments are closed.